Archives pour la catégorie Travaux des membres

Le RESIPROC signe une déclaration internationale pour engager la communication dans un monde plus sain, viable, meilleur.

Le Réseau international sur la professionnalisation des communicateurs emboite le pas d’autres grandes associations et organismes internationaux dans la signature de la Déclaration internationale des membres de la communauté professionnelle et scientifique en communication pour un monde plus sain, viable, meilleur.

« Avec ses ravages sanitaires, sociaux, économiques, financiers, la pandémie du coronavirus qui frappe toutes les régions de la Terre depuis le début de l’année 2020 dépeint la plus grave crise que notre monde ait connu depuis le siècle dernier et plus particulièrement depuis la Seconde Guerre mondiale. Et la communication y est directement interpellée. […] Une déclaration internationale d’engagement aux valeurs humanistes est en route pour mobiliser cette solidarité et la partager à grande échelle.  La Déclaration internationale des membres de la communauté professionnelle et scientifique en communication pour un monde plus sain, viable, meilleur est un appel à cette solidarité engageante à travers le monde. En endossant la Déclaration, les spécialistes et scientifiques de cette communauté s’engagent publiquement à mettre leurs expertises communicationnelles à contribution dans l’accompagnement de nos sociétés dans cette transition nécessaire vers un monde plus sain, viable, meilleur ».

En signant cette déclaration, le RESIPROC poursuit sa volonté de contribuer à des communications et des professionnels des communications qui oeuvrent pour le bien commun.

Depuis plus de 10 ans déjà, le RESIPROC développe des réflexions et des applications concrètes dans le but d’ouvrir des espaces de dialogue et d’actions pour accompagner « nos sociétés dans cette transition nécessaire vers un monde plus sain, viable, meilleur ». Par ses colloques et publications réunissant de membres des communautés professionnelles et scientifiques, le RESIPROC a contribué à :

  • soulever les enjeux de formation des communicateurs et communicatrices;
  • soulever les défis éthiques de la professionnalisation en communication;
  • relever les changements importants dans le domaine de l’information et du journalisme et leurs influences sur la démocratie;
  • proposer des moyens d’allier recherche scientifique et pratiques professionnelles.

Le monde « d’après » au prisme des communications organisationnelles

Appel à projets colloque Org&Co – Mai 2022 – Mons (Belgique)

Développer collectivement une recherche engagée à visée transformative

Résumé attendu pour le 15 février 2021

Date du colloque : 5 & 6 mai 2022

Comité d’organisation

Responsable : François Lambotte, Université catholique de Louvain

Andrea Catellani, Damien Renard, Sandrine Roginsky, Lea Amand, Kevin Carillon, Christel Christophe, Raul Nuevo Gasco, Déborah Horlait, Diana Jarnea, Ines Kalaï, Christelle Sukadi, Hugo Thirard.

Argumentaire

Il ne fait aucun doute désormais que les activités et les comportements humains ainsi que les modes d’organisations sociétales et économiques (production industrielle, agriculture et élevage intensifs, urbanisation, déforestation, braconnage, etc.) influencent les écosystèmes naturels et la biodiversité. Cette capacité de l’homme à modifier sensiblement l’évolution de la Planète aurait même ouvert l’ère de l’anthropocène. Certaines de ces interactions participent, entre autres, au changement climatique, à l’extinction d’espèces mais aussi, probablement, à la libération d’agents pathogènes potentiellement à l’origine d’épidémies voire de pandémies. Si l’humanité s’est depuis toujours confrontée aux maladies infectieuses, les vagues successives de confinement quasi-mondial induit par la pandémie Covid-19 semblent être à l’origine d’une prise de conscience et d’invitations à penser le monde « d’après ». Plusieurs prises de paroles, via les réseaux sociaux et/ou les médias traditionnels, d’anonymes et de personnages publics des milieux politiques, économiques, artistiques ou institutionnels, espèrent, aspirent ou en appellent à différents types de changements.

C’est dans ce contexte que le groupe d’études et de recherche sur les communications organisationnelles de la SFSIC, Org&Co, organise avec le LASCO (UCLouvain, Belgique) un colloque en mai 2022 à Mons (Belgique). Pour questionner le monde « d’après » proposent d’innover quant à des communications organisationnelles, les chercheurs investis la manière de « faire colloque ».

Lancement du numéro thématique « La professionnalisation de la communication politique en question : acteurs, pratiques, métiers »

Sandrine Roginsky, (UCLouvain, LASCO, RESIPROC), et sa collègue Gersende Blanchard (Université de Lille, GERiiCO), viennent de publier un dossier fort pertinent dans la revue Enjeux de l’information et de la communication. Intitulé La professionnalisation de la communication politique en question : acteurs, pratiques, métiers, le dossier proposer « […] des éclairages sur une série d’éléments relatifs aux parcours, aux relations, aux pratiques et aux métiers des acteurs de la communication politique, des points aveugles restent à explorer, notamment sur les représentations des professions et professionnel.le.s de la communication politique ».

Appel à articles dans Sociologies Pratiques : Les organisations à l’épreuve du télétravail

Voici un appel à articles on ne peut plus d’actualité, piloté par Vincent Brulois – LabSIC (UR1803)/ Université Sorbonne Paris Nord et membres du RESIPROC.

La Coordination scientifique est assurée par Gabrielle Schütz – Printemps/ Univ. Versailles St-Quentin

Dans un contexte où le télétravail n’a jamais semblé aussi près d’un développement à grande échelle, il semble urgent de comprendre les significations de cette montée en puissance et de prendre la mesure de ses effets, à l’échelle des organisations. Dans cette optique, ce dossier de la revue Sociologies pratiques appelle à une analyse du télétravail des salarié·es, qui sont inscrits dans des collectifs de travail et utilisent les nouvelles technologies de l’information et de la communication (TIC) pour réaliser, hors des locaux de leur employeur, un travail usuellement réalisé en leur sein, et ce de manière régulière.

Lire l’appel complet ici

Une étude sur la communication interne des entreprises au temps de la COVID-19

Moodfactory et l’UCLouvain analysent actuellement la communication interne mise en place par les entreprises en cette période de crise du coronavirus. Faites-nous part de votre propre expérience en participant à cette enquête ! Compléter ce questionnaire vous prendra environ 10 minutes. https://chkmkt.com/corona2020

Prix Abci/Afci du mémoire en communication interne – Edition 2020 franco-belge : inscrivez vos meilleurs étudiants !

L’Association belge de la communication interne et l’Association française de la communication interne lancent conjointement cette année 2020 un Prix du mémoire en communication interne Franco-belge en collaboration avec le Réseau international sur la professionnalisation des communicateurs, RESIPROC. N’hésitez pas à inscrire les étudiants dont vous avez particulièrement apprécié le mémoire.

Date limite de dépot :  15 février 2020

Lire la suite

AAC – La place de la communication interne dans le management de la performance et la compétitivité du capital humain des organisations publiques et privées

Appel à contribution

Affiche Final Colloque avec modification (1)Colloque international sur : « la place de la communication interne dans le management de la performance et la compétitivité du capital humain des organisations publiques et privées »

Organisé par l’École nationale de commerce et de gestion d’Agadir, l’Observatoire régional des métiers de l’Entreprise et l’Équipe de recherche en transport et technologie de l’information et logistique. En partenariat avec L’ESC Pau Business School

19 et 20 décembre 2019
Agadir, Maroc

  • Soumission des intentions de communication:  8 octobre 2019
  • Décision du comité de lecture:  2 novembre 2019
  • Envoi des textes complets (12 à 25 pages, 25000 à 40 000 caractères maximum hors références bibliographiques) : 3 décembre 2019

Lire l’appel à contributions complet

AAA – La question européenne dans les organisations

Nadège Broustau, Université libre de Bruxelles, ReSIC et membre du RESIPROC et sa collègue Marie-Hélène Hermand, Université Bordeaux Montaigne, lancent un appel à articles pour le numéro 57 de Communication & Organisation

  • Envoi des propositions selon les consignes de rédaction : 15 septembre 2019
  • Remise de l’article intégral : 9 décembre 2019

Étant entendu que la communication ne peut tenir lieu de projet politique européen mais qu’elle contribue à faire éclater au grand jour l’absence de projet politique (crise des migrants, injustices sociales, crise grecque, Brexit, crise italienne, nomination aux postes-clés de l’UE…), ce numéro propose de faire un point sur « les » communications européennes en cette période d’évaluation du programme « L’Europe pour les citoyens » (2014-2020) qui vise à « encourager une participation civique responsable et démocratique et le sentiment d’appartenance à l’Union européenne »[1]. D’un côté, il s’agit d’identifier différentes manières dont « l’Europe » se communique, non seulement par le canal des institutions communautaires mais aussi par le canal d’organisations de natures très diverses (institutions, entreprises, associations, syndicats, médias) qui exploitent ou déclinent le thème européen en fonction de leurs intérêts propres. Ceci invite à comprendre, dans des contextes spécifiques, ce que recouvrent les termes de la communication européenne pour les différents acteurs impliqués. D’un autre côté, il s’agit de déceler les possibilités consenties au citoyen de s’exprimer au sein de dispositifs de communication européenne plus ou moins ouverts à sa participation ou, au contraire, d’identifier les discours et les pratiques qui entraînent son exclusion. Ceci implique de repérer les occasions, saisies ou délaissées, de la prise de parole citoyenne à l’égard du thème européen.

AAC – La participation dans un monde de communication

Colloque scientifique international – « La participation dans un monde de communication » (LASCO – PreCOM)

La date limite pour répondre à l’appel à communication pour le colloque a été déplacée au 30 avril 2019.

Le colloque aura lieu les 12 et 13 septembre 2019 à Bruxelles.

Le laboratoire d’analyse des systèmes de communication d’organisations (UCLouvain) et le pôle de recherches sur la communication et les médias (Université Saint-Louis) organisent un colloque scientifique international « La participation dans un monde de communication » sur le site de UCLouvain Saint-Louis – Bruxelles le 12 & 13 septembre 2019.

Les quatre axes thématiques

Le premier axe (participation & organisation) propose d’explorer la participation à partir des approches communicationnelles constitutives. Le second axe (dispositifs de communication & participation) vise à interroger la participation en tant que dispositif. Le troisième axe (professions de la communication & participation) veut interroger la construction de parcours et profils professionnels liés à la création, gestion et « captation » de la participation. Le quatrième axe (réception et appropriation de la communication et de la participation) s’intéresse à l’appropriation des dispositifs et du processus de participation du point de vue des publics.

Détails et informations pratiques sur la plateforme: https://participation19.sciencesconf.org

AAC – Les enjeux et usages de la temporalité en communication politique

Colloque PROTAGORAS
« Les enjeux et usages de la temporalité
en communication politique »
6 et 7 juin 2019
IHECS – Bruxelles

 

L’appel à communication est prolongé jusqu’au 10 avril 2019

Organisé par Élise LE MOING-MAAS – Professeur et Présidente de la section Relations publiques de l’IHECS, Protagoras (IHECS) et ReSIC (ULB) et membre du RESIPROC et ses collègues Nicolas BAYGERT, Esther DURIN, Adrien JAHIER et Loïc NICOLAS.

Penser les rapports entre temps et politique amène d’emblée le chercheur sur un terrain fertile et pluridisciplinaire. Les concepts d’historicité et de temporalités permettent cependant d’en appréhender plus précisément les enjeux actuels en communication politique.

Ces différentes pistes de réflexion nous amènent à identifier trois axes thématiques prioritaires au sein du colloque Protagoras : Le premier axe s’intéressera à l’usage du temps et de l’historicité dans les discours politiques, institutionnels et médiatiques, en rapport avec les modes de légitimation de l’action et des acteurs publics. Le second axe sera consacré à l’impact des nouvelles temporalités sociales et médiatiques sur l’identité et les pratiques du communicant public et politique. Le troisième et dernier axe interrogera plus globalement ces nouvelles temporalités de la communication publique et politique dans leurs enjeux pour la structuration et la consolidation du champ de recherche des sciences de la communication et de l’information.

Capture d’écran 2019-04-02 à 09.05.38

En savoir plus : http://protagoras.ihecs.be/aac3.html