Archives du mot-clé genre

Enquête RESIPROC-LeRASS sur les enjeux de genre et de l’égalité professionnelle en communication

Le RESIPROC et le LERASS initient une recherche pour faire un état des lieux sur les enjeux de genre et de l’égalité professionnelle en communication dans tous types d’organisations.

Toute personne travaillant dans l’un des nombreux métiers de la communication est invitée à répondre.

Vous être un.e professionnel.le de la communication ? Répondez à ce court questionnaire sur les pratiques en communication liées au genre et à l’égalité professionnelle – c’est ici : https://enquetes.univ-tlse2.fr/index.php/595995?lang=fr

Le questionnaire (durée 10 minutes environ) sera ouvert pendant un mois. Merci de votre participation.  Cette recherche menée en Belgique, en France et au Québec comporte un volet quantitatif et un volet qualitatif. 

N’hésitez pas à diffuser largement cette enquête auprès de vos collègues en communication et dans vos réseaux.

Le Resiproc (Réseau international de recherche sur la professionnalisation des communicateurs/trices) réunit des universitaires et des professionnel.les qui s’intéressent aux évolutions des pratiques, des compétences et des métiers de la communication. Le LERASS (Laboratoire d’Études et de Recherches Appliquées en Sciences Sociales) est un laboratoire pluridisciplinaire réunissant les chercheur.es en sciences de l’information et de la communication des universités de Toulouse et Montpellier.

Nous nous excusons d’avance pour les éventuels doublons de ce message.

 Valérie Lépine, professeures en sciences de l’information et de la communication au LERASS en partenariat avec le REC – Études sociologiques

Publication du no 12 (2021): Genre et Communication : quels enjeux pour les pratiques professionnelles en communication ?

Lancement du no 12 de Communication et professionnalisation

Genre et Communication : quels enjeux pour les pratiques professionnelles en communication ?

Le genre n’est encore que rarement objet ou prisme de recherche quand la communication est étudiée sous l’angle de la professionnalisation de ses pratiques et de ses praticiennes et praticiens. Ce, alors même qu’il a été documenté que les études de communication sont généralement plébiscitées par les femmes et que certains secteurs professionnels, comme celui des relations publiques, sont parfois qualifiés de « secteur genré ». Le dossier proposé dans ce numéro de Communication & Professionnalisation explore et analyse la professionnalisation de la communication au prisme du genre. Il ouvre ainsi un espace de discussion et de réflexion pour mieux saisir à la fois la problématique du genre en organisation mais également comment le genre participe aux modalités des pratiques professionnelles en information-communication.

Les éditrices

Valérie Lépine, Professeure des universités en Sciences de l’Information – Communication à l’ITIC, Université Paul Valéry Montpellier 3, France

Josianne Millette, Professeure agrégée  au Département d’information et de communication de l’Université Laval, Québec

Sandrine Roginsky, Professeure à l’École de communication de  l’Université catholique de Louvain (Belgique) et directrice du LASCO

AAA – Le genre : quels enjeux pour la professionnalisation en communication ?

Communication et professionnalisation no 12

Appel à articles sur « le genre : quels enjeux pour la professionnalisation en communication ? »

  • Remise d’une proposition de 2 pages: DÉLAI ALLONGÉ AU 26 MARS 2020
  • Remise du texte complet: 27 juin 2020

Coordination du dossier: 

  • Valérie Lépine, Univ Montpellier3, CERIC-LERASS
  • Josianne Millette, Université Laval, LabCMO
  • Sandrine Roginsky, UCLouvain, Lasco
Lire la suite

AAC – Le genre : quels enjeux pour la professionnalisation en communication?

Colloque international RESIPROC
Université du Québec à Montréal
Québec (Canada)
30-31 mai 2019

Nouvelle date de remise des propositions de 5000 signes (2 pages) : 15 mars 2019

uqam_logo logo-université_Laval logo

Logo3_nouveausfsic

 

 

On ne compte plus le nombre de guides et de chartes proposés par les services de communication des organisations et institutions publiques pour éviter les stéréotypes de genre dans la communication. Si les objectifs poursuivis sont identiques, les qualificatifs oscillent d’un guide à l’autre pour définir un objet qui leur est pourtant commun : stéréotype de genre, stéréotype de sexe ou sexisme, stéréotype homme/femme, etc. Définir le problème ne fait pas consensus, comme d’ailleurs ne fait pas consensus le type d’écriture à mobiliser pour prendre en compte la dimension genrée de la communication. Enjeu de communication, enjeu pour les communicateurs et communicatrices, la question du genre est donc centrale. Pour Bertini (2006, p. 121) d’ailleurs, « toute situation d’information et de communication se réfère implicitement au système de signification et d’interprétation que constitue le genre », tandis que Coulomb-Guilly (2009, §32) estime que « toute communication est par définition genrée ».

Lire la suite