Archives pour la catégorie Colloque et activités publiques

[AAC] Les professionnel‧le‧s de la communication et de l’information face à l’écosystème de la donnée

Appel à communications dans le cadre du colloque scientifique du RESIPROC

Les professionnel‧le‧s de la communication et de l’information face à l’écosystème de la donnée

LYON les 16 &17 mai 2023
Date limite de réception des propositions de communication : 6 janvier 2023

Responsables scientifiques du colloque :
Alexandre Coutant, UQAM, LabCMO & LabFluens
Valérie Larroche, ENSSIB, Elico

Les technologies numériques se répandent de manière toujours plus intriquées dans tous nos contextes d’expérience (Couldry, 2015 ; George, 2019a, 2019b ; Rieffel, 2014), et le domaine du travail est particulièrement illustratif de cette numérisation du monde (Ferreira et al., 2018 ; Flichy, 2018 ; Menger et Paye, 2017 ; Theviot et Treille, 2019). L’une des conséquences les plus prégnantes de ce processus consiste en la centralité que prennent les “données” dans nos manières d’envisager ces contextes et les pratiques qui s’y développent (Couldry, 2015, 2018 ; Larroche et al., 2021 ; Rey, 2017 ; Supiot, 2015), au point où l’on parle de mise en données de la société, ou datafication, pour qualifier ce mouvement de fond observable dans les sociétés (Dijck, 2014 ; Flensburg et Lomborg, 2021 ; Mayer-Schönberger et Cukier, 2013). L’une des conséquences les plus frappantes dans les mondes du travail tient à la dissémination d’enjeux et de pratiques liés aux données largement au- delà des secteurs historiquement préoccupés de leur exploitation, qu’il s’agisse des services informatiques, commerciaux ou marketing. Pour autant, évoquer une mise en données de la société, une culture de la donnée, une « professionnalisation de la donnée » demeurent équivoques. Le terme même de donnée est fortement discuté en termes de conceptualisation comme de valeur heuristique (Boyd et Crawford, 2012 ; Cardon, 2015 ; Denis et Goëta, 2016 ; Gitelman, 2013 ; Latour, 2012). Données primaires, secondaires, brutes, nettoyées, interopérables, privées, publique, ouvertes, etc. donnent une idée de la variété de ces emplois et des imaginaires qui leur sont associés. Dans le cadre des professions de l’information et de la communication, cela peut renvoyer tout autant à la mise en place de stratégies de présence « guidées par les données » (data-driven) qu’aux connaissances pour les organisations qui résideraient dans les vastes jeux de données rendus accessibles en ligne pour peu qu’elles sachent s’en saisir. Cela passe aussi par les enjeux internes d’exploitation des masses de données découlant des activités des différents services et accumulés sur leurs serveurs. La mobilisation d’une forte rhétorique d’accompagnement focalisée sur les trésors de « la donnée » masque aussi la précision conceptuelle permise par les recherches en sciences de l’information et de la communication, l’expression pouvant tout autant référer à des traces numériques qu’à des informations, des preuves, des signaux, des indices, etc.

Lire la suite

Programme et inscription – Journée d’études «La professionnalisation en communication au prisme du genre, de la diversité et de l’inclusion»

Journée d’études organisée par le RESIPROC et l’AFMD

8 novembre 2022 – En ligne

Lors de cette journée d’étude, le Réseau international sur la professionnalisation des communicateurs (RESIPROC) et l’Association française des managers de la diversité (AFMD) convient des panélistes des milieux académique et professionnel à aborder les questions d’inclusion, de diversité et d’équité dans approche comparative internationale.

Combinant table ronde, question, synthèse et réflexion, cette journée d’étude collaborative permettra de relever des défis, enjeux et solutions en regard de la communication et de la professionnalisation autour des questions EDI.

L’inscription est obligatoire pour assister et participer


Programme et informations supplémentaires

Journée d’études recherche-secteur professionnel : La professionnalisation en communication au prisme du genre, de la diversité et de l’inclusion

Journée d’études
La professionnalisation en communication au prisme du genre, de la diversité et de l’inclusion

Mardi 8 novembre 2022 (en ligne)
Réception des propositions : 30 septembre 2022

Depuis une décennie, des mouvements sociaux importants ont porté dans l’espace public les enjeux de « la diversité », fût-elle culturelle, de genre, identitaire ou nationale, corporelle, neurologique, sexuelle, ou intersectionnelle. L’intensification des flux migratoires, les dénonciations de racisme, d’âgisme ou de sexisme systémiques, la mondialisation de la main-d’oeuvre et la course aux talents sont autant de dynamiques socioéconomiques et socioculturelles qui ont mené les sociétés et les organisations à se saisir de « la diversité », voire à tenter de la gérer (Garner-Moyer, 2006).  Bien qu’elle fasse « référence aux différences entre les individus sur n’importe quel attribut qui peuvent conduire à la perception qu’une autre personne est différente » (van Knippenberg et al., 2004. ), cette diversité pose des défis sur le plan épistémique – quelle diversité? – mais également éthiques – quelles normes? pour quelles finalités? 

Lire la suite

Workshop du RESIPROC du 4 mai 2022

Workshop annuel du RESIPROC

4 mai 2022 | 14 h 30 à 17 h (heure Belge)
Ateliers des FUCAM, Mons et en ligne

En marge du colloque «Le monde “d’après” au prisme des communications organisationnelles», le RESIPROC organise un workshop afin d’établir les prochaines thématiques du Réseau et de sa revue, Communication&Professionnalisation. 

Partagez vos idées, vos réflexions ou vos projets en lien avec la professionnalisation de la communication!


Contribuez à définir les thèmes de recherche pour les 10 ans à venir

Contribuez à définir les thèmes de recherche pour les 10 ans à venirAprès 10 ans d’existence, le RESIPROC continue d’explorer les enjeux de la professionnalisation de la communication grâce à ses colloques et journées d’étude de même qu’avec sa revue Communication & Professionnalisation

Si vous souhaitez contribuer aux réflexions des prochaines années sans nécessairement participer au workshop, vous pouvez transmettre vos suggestions au comité organisateur!

Appel révisé – Colloque international : Le numérique au prisme des pratiques : enjeux théoriques et méthodologiques, UQAM, Montréal, 9-10 mai 2022

APPEL À COMMUNICATIONS *RÉVISÉ*

Colloque international du Laboratoire sur la communication et le numérique (LabCMO)

                                       9 et 10 mai 2022 – Montréal, Québec, Canada

Le numérique au prisme des pratiques : enjeux théoriques et méthodologiques

Pleinement intégré dans la société, le numérique accompagne des transformations importantes dans les mondes du travail, de l’éducation, de la santé, de la culture, de l’économie, et de la vie politique. Elles touchent plus largement les manières de vivre, de travailler, de consommer, de s’informer et d’interagir avec autrui. Ces changements de fond donnent à voir l’émergence de nouvelles pratiques autant qu’ils participent à reconfigurer les pratiques sociales existantes dans lesquelles s’intègrent les technologies et médias numériques. C’est sur l’étude des pratiques sociales en relation avec les dispositifs techniques que ce colloque se penchera pour mieux comprendre les transformations associées à l’essor du numérique dans la société.

Ces transformations ont été jusqu’à présent essentiellement analysées dans une perspective qui place les technologies au coeur de la réflexion, selon deux approches : celle, au niveau macrosocial, de l’étude des impacts de la technologie, et celle, au niveau microsocial, de l’étude de leurs usages. Ce colloque invite à suivre une troisième approche en mettant les pratiques sociales, culturelles, professionnelles, scientifiques, etc., dans lesquelles s’insèrent les technologies et médias numériques, au centre de l’analyse. Plus précisément, cette posture invite à appréhender les transformations de fond associées à l’essor du numérique en déplaçant l’attention des dispositifs eux-mêmes sur les différents contextes d’activité sociale que ces dispositifs contribuent à transformer voire à faire émerger.

La notion de pratique connaît par ailleurs depuis plusieurs années un regain d’intérêt en sciences sociales, et notamment dans le domaine des études sur la communication et les médias, au point que l’on peut y déceler l’émergence d’un « tournant de la pratique ». Ce dernier s’incarne dans plusieurs développements récents des théories de la pratique (Cetina et al 2005; Couldry 2004; Hui et al 2016; Reckwitz 2002; Schatzki 2016). En outre, l’étude des pratiques sociales comme unité d’analyse pour saisir les enjeux de la numérisation de la société a fait l’objet d’appels récurrents de la part des chercheurs et chercheuses du domaine, notamment au sein du courant de la sociologie des usages. En en faisant le thème du présent colloque, le LabCMO entend répondre à cet appel en réunissant les chercheurs et chercheuses francophones intéressés par la question, et contribuer ainsi aux réflexions et débats contemporains sur les enjeux théoriques et méthodologiques de l’étude du numérique au prisme du concept de pratique.

Les discussions seront structurées autour de trois axes :

Axe 1 : Approches théoriques et conceptualisations de la pratique. Les contributions s’intéresseront aux fondements théoriques du concept de pratique dans l’étude des mutations sociales en lien avec le numérique. Elles pourront prendre la forme de travaux généalogiques sur le concept de pratique, ses différentes déclinaisons et leur opérationnalisation pour aborder l’incidence du numérique dans divers contextes.

Axe 2 : Enjeux méthodologiques de l’étude des pratiques en contexte numérique. Les contributions se concentreront sur les méthodes à mettre en œuvre pour saisir les pratiques sociales en relation avec les dispositifs numériques, en abordant les défis, écueils, ainsi que les opportunités d’innovations méthodologiques pour la conduite de recherches en terrains numériques.

Axe 3 : Études empiriques mobilisant le concept de pratique. Les contributions rendront compte de travaux portant sur des pratiques sociales impliquant des dispositifs numériques dans différents contextes d’activité. Elles jetteront un éclairage sur des pratiques émergentes et/ou feront état de reconfigurations de pratiques dans lesquelles s’insèrent les technologies et médias numériques.

Format des propositions

Nous invitons les chercheuses et chercheurs intéressés à soumettre une proposition de communication (en format Word ou PDF) comprenant les éléments suivants :

  • Les noms, affiliations et courriels des auteurs et autrices
  • Le titre de la communication (maximum 180 caractères espaces comprises);
  • L’axe du colloque dans lequel s’inscrit la communication;
  • Un résumé de 500 mots (références non comprises) faisant ressortir l’intérêt de la contribution et comportant un aperçu de la problématique, du cadre théorique et/ou de la méthodologie, du terrain réalisé et des résultats le cas échéant);
  • Une liste des références citées;
  • Le mode de présentation choisi : en ligne ou en présentiel à Montréal.

Les propositions doivent être envoyées au plus tard le 22 février à l’adresse suivante : colloque@labcmo.ca

Dates clés

  • Date limite de soumission des propositions :15 février 22 février 2022
  • Annonce des propositions retenues : 01 mars 2022
  • Dates du colloque : 9 et 10 mai 2022

Lieu et format du colloque

Le colloque se tiendra en format hybride, à l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et en ligne, via Zoom. L’inscription en sera entièrement gratuite, quel que soit le mode de participation choisi.

Comité scientifique et d’organisation

Guillaume Latzko-Toth, Département d’information et de communication, Université Laval

Florence Millerand, Département de communication sociale et publique, UQAM

Madeleine Pastinelli, Département de sociologie, Université Laval

Alexandre Coutant, Département de communication sociale et publique, UQAM

Claudine Bonneau, Dép. d’analytique, opérations et technologies de l’information, ESG-UQAM

Mélanie Millette, Département de communication sociale et publique, UQAM

Assistants :

Augustin Kasita, Université Laval

Wail M’taoui, Université Laval

Contact et renseignements

colloque@labcmo.ca

https://labcmo.ca/s/3552

Références

Cetina, K. K., Schatzki, T. R. et Von Savigny, E. (dir.). (2005). The practice turn in contemporary theory. Routledge.

Couldry, N. (2004). Theorising media as practice. Social Semiotics, 14(2), 115–132.

Hui, A., Schatzki, T. et Shove, E. (dir.). (2016). The nexus of practices: Connections, constellations, practitioners. London, New York: Routledge.

Reckwitz, A. (2002). Toward a theory of social practices: A development in culturalist theorizing. European journal of social theory, 5(2), 243-263.

Schatzki, T. R. (2016). Practice theory as a flat ontology. In G. Spaargaren, D. Weenink,  M. Lamers (dir.), Practice theory and research: Exploring the dynamics of social life (p. 28–42). London, New York: Routledge.

AAC : 100 ans de dialogue science et société : état des lieux et prospectives en culture et communication scientifiques et technologiques

Appel à communications dans le cadre de l’Acfas 2022

Date limite de dépôt des propositions de communication : 10 février 2022 à 17 h (HNE).

Marie-Eve Carignan, membre du RESIPROC, et d’autres collègues (Pierre Chastenay, UQAM, Audrey Groleau, UQTR, Patrice Potvin, UQAM, Gwenola Maguelonne, Acfas) lancent un appel à communications.

Ce colloque permettra de dresser l’état des lieux de la communication et de la culture scientifiques et technologiques des Québécoises et des Québécois, mais ouvrira également sur diverses perspectives dont nous poursuivrons le développement jusqu’au colloque de 2023. Ainsi, le colloque 2022 sera l’occasion de lancer des chantiers de recherche et de réflexion pratiques et concrets dont l’aboutissement fera l’objet de communications en 2023, toujours dans un souci de collaboration et d’interdisciplinarité entre les divers acteurs que ces questions intéressent.

Séminaire Dynamique(s) de professionnalisation et empowerment

25 janvier 9h30-12h30 (heure de Paris)

Séminaire du laboratoire GERiiCO

Animation : Paola Sedda

Langue : anglais 

Au programme

  • Lara Maestripieri (Professor in Economic Sociology at the Polytechnic University of Milan), « Professions Within, Between and Beyond: an analytical frame to study professionals and professional organizations ».

Cases from Italy : 

Les interventions, d’une durée de 20 minutes, seront suivies par un débat avec l’ensemble des participants. 

AAC – Colloque annuel du RESIPROC. Prospectives de la professionnalisation de la communication : transmission, transfert et transformation

 6 et 7 mai 2021

Colloque international RESIPROC ACFAS 2021

Professionnalisation de la communication : transmissions, transferts, transformations

Il y a 10 ans, nous avons créé le réseau international sur la professionnalisation des communicateurs (Résiproc). C’était à Montréal et ce réseau a permis de fédérer des chercheurs d’horizons différents (Québec, France, Belgique) autour d’une thématique commune : le développement de la communication en milieu professionnel (privé ou public), l’évolution de métiers spécifiques, l’invention de parcours de formation, la création de trajectoires professionnelles. D’évidence, cette thématique intéresse tant les acteurs du monde académique que les acteurs du monde professionnel. D’emblée, nous avons donc souhaité intégrer à notre démarche les praticiens de la communication, quels qu’ils soient. L’année d’après, le premier colloque (2011) a été organisé dans ce sens. C’était déjà dans le cadre de l’Acfas, c’était déjà à l’Université de Sherbrooke et il s’agissait de s’intéresser aux perspectives de développement des pratiques en communication.

10 ans après, il est temps tout à la fois de se tourner sur le passé – rétrospective –, de le relier au contexte présent pour étudier les mouvements de la communication – transmissions – et ses déplacements – transferts – et de s’en servir pour relever les formes nouvelles – transformations – annonciatrices (ou pas) des évolutions prochaines de la communication – prospective.

Lire la suite

AAC – Le genre : quels enjeux pour la professionnalisation en communication?

Colloque international RESIPROC
Université du Québec à Montréal
Québec (Canada)
30-31 mai 2019

Nouvelle date de remise des propositions de 5000 signes (2 pages) : 15 mars 2019

uqam_logo logo-université_Laval logo

Logo3_nouveausfsic

 

 

On ne compte plus le nombre de guides et de chartes proposés par les services de communication des organisations et institutions publiques pour éviter les stéréotypes de genre dans la communication. Si les objectifs poursuivis sont identiques, les qualificatifs oscillent d’un guide à l’autre pour définir un objet qui leur est pourtant commun : stéréotype de genre, stéréotype de sexe ou sexisme, stéréotype homme/femme, etc. Définir le problème ne fait pas consensus, comme d’ailleurs ne fait pas consensus le type d’écriture à mobiliser pour prendre en compte la dimension genrée de la communication. Enjeu de communication, enjeu pour les communicateurs et communicatrices, la question du genre est donc centrale. Pour Bertini (2006, p. 121) d’ailleurs, « toute situation d’information et de communication se réfère implicitement au système de signification et d’interprétation que constitue le genre », tandis que Coulomb-Guilly (2009, §32) estime que « toute communication est par définition genrée ».

Lire la suite

Programme officiel du colloque « Ce que la “pratique” fait à la recherche en communication organisationnelle »

Le programme officiel du prochain colloque annuel du RESIPROC (11 et 12 juin 2018 Conservatoire national des arts et métiers CNAM – Paris) est maintenant disponible.

Plénières, présentations, tables rondes avec chercheurs et professionnels de la communication : un programme riche pour interroger les interactions entre chercheurs et communicateurs à partir de quatre axes : « Des tensions aux accords épistémologiques », « Quand la science est mobilisée par les communicateurs », « Les compromis lors des recherches impliquées, appliquées et actions » et « Éthique du chercheur impliqué ».

Inscription, incluant les pauses café et les déjeuners pour les deux jours : 50 € pour les doctorants, 100 € pour les enseignants, chercheurs et professionnels. Inscription au : https://resiproc2018.sciencesconf.org/