Article mis en avant

AAC : Ce que la « pratique » fait à la recherche en communication organisationnelle

Colloque international RESIPROC 2018
Les 11 et 12 juin 2018
CNAM – Paris

Dans le champ de la communication des organisations, dite aussi organisationnelle, les relations entre chercheurs et praticiens sont qualifiées par certains de limitées et difficiles (Jeanneret et Ollivier, 2004 ; Brulois et Charpentier 2009). Gryspeerdt (2004) utilise même les termes de « césure », « clivage », « fossé » et « tension » pour les caractériser. Héritages institutionnels et sociétaux, espaces de légitimation différenciés, représentations et postures respectives… plusieurs raisons peuvent expliquer cette situation. Pourtant, que ce soit à l’initiative des uns ou des autres, communicateurs et chercheurs interagissent directement lors de rencontres, de collaborations, d’observations, d’interventions ou par la médiation de documents (revues et ouvrages scientifiques, presse spécialisée, manuels, etc.), d’organisations dédiées (par exemple l’Anvie, le Resiproc), de dispositifs de formation ou de recherche (laboratoires communs, conventions industrielles de formation par la recherche, recherches impliquées et actions, etc.) ou encore d’événements (colloques, conférences, rencontres professionnelles, etc.). Les motivations sont de différentes natures. Du côté des praticiens, sur plusieurs thèmes (Tic, conduite du changement, processus de décisions, communication stratégique, etc.), la recherche peut permettre de se distancier du travail quotidien, de sortir des injonctions du temps court, de mettre en perspective les productions, ou, dans une optique de performance, de transformer théories et analyses en connaissances opérationnelles pour in fine « fabriquer » les activités. Pour les chercheurs, l’accès au terrain peut s’avérer nécessaire que ce soit pour recenser des pratiques, mettre à l’épreuve des théories et des concepts, les mettre en tension avec des savoirs pratiques ou pour expérimenter. En outre, au-delà d’une valorisation de leurs travaux, les démarches qu’ils entreprennent dans les associations professionnelles ou les filières professionnalisantes sont susceptibles d’accompagner le développement et la reconnaissance des métiers. Enfin, des interventions dans le cadre de recherches appliquées voire actions – au-delà d’une rétribution qui participe aux besoins financiers des laboratoires et des chercheurs – peuvent donner lieu à la production d’écrits universitaires et par la suite contribuer à la reconnaissance de leurs auteurs.
Lire la suite

Publicités

Captations du colloque 2017 «La profession de communicateur : parcours atypiques et recherche de statut»

Les 11 et 12 mai 2017, à l’Université McGill, avait lieu le colloque annuel du RESIPROC «La profession de communicateur : parcours atypiques et recherche de statut» (voir l’appel à communication).

Vous trouverez ci-après les captations des participantes et participants qui ont accepté que soit diffusée leur présentation.

Lire la suite

Publication du livre «Vers davantage d’éthique en communication. Notions et outils pour mettre en oeuvre une communication responsable.»

Andrea Catellani, membre du RESIPROC, vient de publier en collaboration avec Eric Cobut et Christine Donjean, l’ouvrage Vers davantage d’éthique en communication. Notions et outils pour mettre en oeuvre une communication responsable.

Lire la suite

Publication de l’ouvrage «Communications & organisations : accélérations temporelles»

Capture d’écran 2017-07-10 à 09.45.43.pngValérie Lépine, membre active du RESIPROC, Sylvie Alemanno et Christian Le Moënne viennent de lancer l’ouvrage Communications & organisations : accélérations temporelles, aux éditions L’Harmattan.

Cet ouvrage propose dans sa globalité d’observer le couplage communications/organisations et ses temporalités. Qu’elles soient transformées par le numérique, par la mondialisation ou encore par les politiques publiques voire par une combinaison de ces différents éléments, les temporalités organisationnelles en transformations tendent davantage vers l’accélération que vers une gestion humainement raisonnable du temps de travail et au travail. L’accélération temporelle en organisations comporte autant de risques humains et techniques qu’elle est source de créativité (creusée par le processus d’adaptation) dans les restructurations organisationnelles et les pratiques professionnelles.

Les rationalités temporelles qu’elles soient en plan, en flux ou en normes d’action (Partie 1) peuvent s’imposer comme des nécessités face aux dyschronies mais elles en sont parfois aussi à l’origine (Partie 2). Elles déclenchent en retour des phénomènes de réappropriations plurielles (Partie 3) adaptatives et parfois très créatives dans des environnements ou dans des pratiques qui tentent d’échapper aux contraintes temporelles, ou tout au moins de les redéfinir partiellement.

Téléchargez la table des matières

Appel à varia | Communication & Professionnalisation

Appel_variaCommunication & professionnalisation, anciennement les Cahiers du RESIPROC, est une revue scientifique publiant des travaux entourant les différentes dynamiques de la professionnalisation des communicateurs (communicants). Ces dynamiques peuvent être abordées selon différentes perspectives (sociologiques, éthiques, déontologiques, critiques, économiques, organisationnelles), mais également au travers des différentes pratiques professionnelles (communication interne, communication marketing, relations publiques, communication numérique, communication médiatique, communication politique, management de la communication).
Revue scientifique dont les textes publiés sont issus d’un processus d’évaluation à double insu (« double aveugle »), Communication & professionnalisation propose dans chaque numéro une section « varia ». Chercheurs, professionnels et doctorants sont invités à soumettre en tout temps des propositions traitant des enjeux de la professionnalisation des communicateurs/communicants.
Arrimés à la politique éditoriale, les textes publiés pourront, d’une part, présenter des aspects méthodologiques, théoriques ou épistémologiques relatifs à une conceptualisation des formes de professionnalisation; d’autre part, rendre compte de pratiques, d’expériences en situations concrètes, de cas exemplaires ou représentatifs d’un champ professionnel en communication. Les notes de lecture sont également bienvenues.
Les propositions soumises devront respecter les normes de présentation de la revue.
Pour soumettre un texte, consultez le site Internet du RESIPROC : resiproc.org

Dynamiques de professionnalisation en communication : entre ruptures et continuités, prescription et émancipation | 2016 | No 4

29303100694300lDirection du numéro : Vincent Brulois, Marie-Ève Carignan, Marc D. David, Amaia Errecart

L’expansion et la segmentation des métiers de l’information et de la communication au sein des milieux professionnels, ces dernières années, ainsi que la multiplication de formations liées à la communication, sous toutes ses formes, rendent compte d’une dynamique de professionnalisation du secteur. Si cette dynamique est reconnue par les praticiens eux-mêmes, la difficulté à délimiter une expertise propre et des pratiques reconnues et légitimes persiste. Comment, en effet, départager le professionnel du praticien amateur ? Comment les communicateurs peuvent-ils faire valoir leur professionnalisme ? Comment peuvent-ils développer une identité de métier spécifique et comment définir celle-ci ? Dans quelle mesure le praticien peut-il exister professionnellement dans un monde de plus en plus communicant si son identité apparaît floue ou fragile ? Ce nouveau numéro vise à identifier les évolutions en cours dans le champ de la communication en entreprise et à analyser la posture des praticiens face à elles.

Acheter ce numéro

Lire la suite

La professionnalisation des communicateurs. Dynamiques, tensions et vecteurs | 2013 | No 1

29303100788230lDirection de numéro : Dany Baillargeon, Marc D. David

Ce premier cahier du RESIPROC sonde les dynamiques de légitimation impulsées par les associations professionnelles, les impacts de la reddition de compte et de l’efficacité de la communication sur l’éthique du professionnel. Des positions inspirantes, appuyées sur les réalités des professionnels de la communication. Des analyses critiques, scrutant les forces et les mouvements qui participent à construire le professionnel de la communication. Ce premier cahier du RESIPROC sonde ce qui semble « faire professionnel » : dynamiques de légitimation impulsées par les associations professionnelles, impacts de la reddition de compte et de l’efficacité de la communication sur l’éthique du professionnel, tensions entre l’individu communicant et le communicateur technicisé. Par la même occasion, des questions sont soulevées sur l’apport de la formation et les façons de transmettre savoir, savoir-faire et savoir-être professionnels.

Acheter ce numéro

Lire la suite