Archives pour la catégorie Communication et professionnalisation (Cahiers du RESIPROC)

Lancement du no 6 de Communication & Professionnalisation. «Professionnalisation et éthique de la communication (2) : approches sectorielles»

L’éthique de la communication en pratique dans les différents secteurs de la communication

cover_issue_463_fr_frCe numéro vient compléter le numéro 5, Professionnalisation et éthique de la communication (1) : des principes à la formation, en approfondissant l’analyse des relations entre la professionnalisation et l’éthique de la communication. Piloté par Andréa Catellani (Université catholique de Louvain, LASCO), Jean-Claude Domenget (Université de Bourgogne Franche-Comté) et Élise Le Moing-Maas (Université Libre de Bruxelles, laboratoire ReSIC, IHECS), ce numéro se concentre sur la confrontation entre des logiques professionnelles sectorielles et les questions éthiques. Sont ainsi analysées les relations entre les communicateurs et l’éthique dans les domaines de la communication interne, du coaching, de la communication concernant la responsabilité sociale des entreprises (RSE), de la gestion des données (data), du marketing et de la communication produit (packaging). Est notamment questionné le rôle de l’éthique comme facteur de professionnalisation et de reconnaissance. En effet, l’éthique apparaît comme une composante essentielle du processus en cours de construction d’une identité professionnelle pour les communicateurs. De même, les nouvelles formes de régulation et la constitution de nouveaux référentiels – il suffit de penser au nouveau règlement européen sur la protection des données personnelles (RGPD), entré en application en mai 2018 – conduisent les professionnels de la communication à opérer dans un contexte qui évolue aussi du point de vue des normes. Les articles de ce numéro présentent des réflexions approfondies sur ces thèmes, et offrent un éventail large de références théoriques et méthodologiques.

Lire le numéro en ligne

Lire la suite

Publicités

AAA – Mesurer la communication? Ce que les outils de mesure font à la professionnalisation de la communication.

Appel à contribution, no 9, 2019

Mesurer la communication ? Ce que les outils de mesure font à la professionnalisation de la communication.

La date limite pour la proposition d’articles est repoussée au 15 octobre 2018.

Ce numéro thématique entend explorer les relations qui se nouent entre formes de mesure numérique et processus de professionnalisation des communicateurs. Il s’agit par-là de contribuer aux différentes voies de recherches engagées par Communication & professionnalisation autour des dynamiques de professionnalisation des communicateurs à l’heure d’une massification des outils numériques, parmi lesquels les outils de monitoring.

Nicolas Peirot (Cimeos, Université de Bourgogne ) et Sandrine Roginsky (Lasco, Université catholique de Louvain)

Le numéro proposé sera articulé autour de trois axes :

  • Axe 1 : Interroger le concept de mesures par les SIC
  • Axe 2 : Mesures et reconnaissances professionnelles
  • Axe 3 : Nouvelles rationalités de gouvernance et de gestion

Consultez l’appel à article complet

AAA : Une approche communicationnelle de la santé au travail.

 

Appel à articles
Revue Sciences de la société, n°106, 2019

Laurent Morillon, Valérie Carayol, Sylvie Grosjean

Nouvelle date de remise des propositions : 15 avril 2018

Que ce soit sur la scène socio-professionnelle, celle des média ou encore de la recherche, les questions de la « santé au travail » sont d’actualité dans les pays occidentaux depuis les années 1990. Si la paternité institutionnelle de l’expression revient à l’Union Européenne (Aballéa, Mias, 2014), celle-ci apparaît aujourd’hui très diversement définie. D’emblée, l’association des deux termes semble paradoxale, la souffrance étant à l’origine latine du mot travail (tripalium1). Si celui-ci – qu’il soit prescrit, réalisé ou vécu – peut participer à l’accomplissement et à la construction identitaire de l’individu ainsi qu’à l’entretien de sa condition physique, il peut également être source de souffrances, d’accidents, de maladies (par exemple de cancers liés à la manipulation de produits), d’épuisements (physique, psychique, etc.) voire de décès. Or, la potentielle étude de ces effets s’avère d’autant plus difficile qu’ils sont potentiellement différés, que leurs causes sont multiples et complexes et que les liens à la morbidité sont difficiles à évaluer. Les réflexions entreprises portent alors sur l’impact sur la santé des techniques, produits, postures, conditions d’exécution de la tâche, modes d’organisation et de gestion (dont celle des « ressources humaines »), de la pénibilité physique, de l’usure des corps, de la dangerosité de l’environnement. Aujourd’hui, la santé au travail est déclinée et entreprise selon différentes entrées : Risques Psychosociaux (RPS), Troubles Musculo-Squelettiques (TMS), Qualité de Vie au Travail (QVT), etc. Là encore, les définitions divergent, centrées sur l’individu ou le collectif, visant la prévention ou la réparation, établies dans une optique d’analyse ou de législation.

A l’occasion de ce numéro de la revue Sciences de la société, nous nous proposons de contribuer à l’enrichissement des travaux en sciences humaines et sociales sur la santé au travail. Les auteurs sont invités à aborder ces questions dans une problématique info-communicationnelle ou dans une problématique qui verrait l’objet « information » ou « communication » occuper une place centrale. Ils interrogeront leur place et/ou leur rôle vis-à-vis de la santé au travail. Les réflexions et potentiels modèles théoriques proposés prendront appui de manière privilégiée sur des enquêtes de terrain. Les contributions s’inscriront prioritairement dans les sciences de l’information et de la communication mais les contributions de chercheurs d’autres disciplines (sociologie, psychosociologie du travail et des organisations…) sont les bienvenues.

Calendrier :

Nouvelle date de remise des propositions de deux pages maximum : 15 avril 2018 Sélection des propositions : 30 mai 2018
Remise de l’article intégral : 30 septembre 2018
Évaluation par le comité scientifique : 15 octobre 2018
Publication du n° 106 de la revue Sciences de la société : premier trimestre 2019

 

Des voeux et des rappels

Une bonne année 2018 de la part des membres RESIPROC. Quelle soit remplie de rencontres riches, de débats porteurs et de maillages fructueux!

À ces voeux sont également associés quelques rappels:

Appel à communication : Ce que la « pratique » fait à la recherche en communication organisationnelle

Colloque international RESIPROC 2018, les 11 et 12 juin 2018, CNAM – Paris. Les propositions doivent parvenir aux responsables scientifiques avant le 15 février 2018.

Consultez l’appel à communication complet

Lancement du numéro 5 «Professionnalisation et éthique de la communication : des principes à la formation»

Le Réseau international sur la professionnalisation des communicateurs (RESIPROC) lance le cinquième numéro de la revue scientifique Communication & Professionnalisation sous le thème « Professionnalisation et éthique de la communication : des principes à la formation ».

Ce cinquième numéro de la revue du RESIPROC marque également le lancement l’édition ouverte de Communication & Professionnalisation. Grâce au soutien de l’Institut Langage et Communication de l’UCLouvain et à la collaboration avec les Presses universitaires de Louvain, accédez dès maintenant au no 5, mais également au quatre premiers numéros gratuitement.

Appel à varia | Communication & Professionnalisation

Appel_variaCommunication & professionnalisation, anciennement les Cahiers du RESIPROC, est une revue scientifique publiant des travaux entourant les différentes dynamiques de la professionnalisation des communicateurs (communicants). Ces dynamiques peuvent être abordées selon différentes perspectives (sociologiques, éthiques, déontologiques, critiques, économiques, organisationnelles), mais également au travers des différentes pratiques professionnelles (communication interne, communication marketing, relations publiques, communication numérique, communication médiatique, communication politique, management de la communication).
Revue scientifique dont les textes publiés sont issus d’un processus d’évaluation à double insu (« double aveugle »), Communication & professionnalisation propose dans chaque numéro une section « varia ». Chercheurs, professionnels et doctorants sont invités à soumettre en tout temps des propositions traitant des enjeux de la professionnalisation des communicateurs/communicants.
Arrimés à la politique éditoriale, les textes publiés pourront, d’une part, présenter des aspects méthodologiques, théoriques ou épistémologiques relatifs à une conceptualisation des formes de professionnalisation; d’autre part, rendre compte de pratiques, d’expériences en situations concrètes, de cas exemplaires ou représentatifs d’un champ professionnel en communication. Les notes de lecture sont également bienvenues.
Les propositions soumises devront respecter les normes de présentation de la revue.
Pour soumettre un texte, consultez le site Internet du RESIPROC : resiproc.org

Dynamiques de professionnalisation en communication : entre ruptures et continuités, prescription et émancipation | 2016 | No 4

29303100694300lDirection du numéro : Vincent Brulois, Marie-Ève Carignan, Marc D. David, Amaia Errecart

L’expansion et la segmentation des métiers de l’information et de la communication au sein des milieux professionnels, ces dernières années, ainsi que la multiplication de formations liées à la communication, sous toutes ses formes, rendent compte d’une dynamique de professionnalisation du secteur. Si cette dynamique est reconnue par les praticiens eux-mêmes, la difficulté à délimiter une expertise propre et des pratiques reconnues et légitimes persiste. Comment, en effet, départager le professionnel du praticien amateur ? Comment les communicateurs peuvent-ils faire valoir leur professionnalisme ? Comment peuvent-ils développer une identité de métier spécifique et comment définir celle-ci ? Dans quelle mesure le praticien peut-il exister professionnellement dans un monde de plus en plus communicant si son identité apparaît floue ou fragile ? Ce nouveau numéro vise à identifier les évolutions en cours dans le champ de la communication en entreprise et à analyser la posture des praticiens face à elles.

Acheter ce numéro

Lire la suite

La professionnalisation des communicateurs. Dynamiques, tensions et vecteurs | 2013 | No 1

29303100788230lDirection de numéro : Dany Baillargeon, Marc D. David

Ce premier cahier du RESIPROC sonde les dynamiques de légitimation impulsées par les associations professionnelles, les impacts de la reddition de compte et de l’efficacité de la communication sur l’éthique du professionnel. Des positions inspirantes, appuyées sur les réalités des professionnels de la communication. Des analyses critiques, scrutant les forces et les mouvements qui participent à construire le professionnel de la communication. Ce premier cahier du RESIPROC sonde ce qui semble « faire professionnel » : dynamiques de légitimation impulsées par les associations professionnelles, impacts de la reddition de compte et de l’efficacité de la communication sur l’éthique du professionnel, tensions entre l’individu communicant et le communicateur technicisé. Par la même occasion, des questions sont soulevées sur l’apport de la formation et les façons de transmettre savoir, savoir-faire et savoir-être professionnels.

Acheter ce numéro

Lire la suite