Archives pour la catégorie Communication et professionnalisation (Cahiers du RESIPROC)

AAA – Le genre : quels enjeux pour la professionnalisation en communication ?

Communication et professionnalisation no 12

Appel à articles sur « le genre : quels enjeux pour la professionnalisation en communication ? »

  • Remise d’une proposition de 2 pages: 20 février 2020 
  • Remise du texte complet: 10 juin 2020

Coordination du dossier: 

  • Valérie Lépine, Univ Grenoble Alpes, Gresec
  • Josianne Millette, Université Laval, LabCMO
  • Sandrine Roginsky, UCLouvain, Lasco
Lire la suite

Croisements, atypies et émergences dans les métiers du journalisme et de l’information

Pré-lancement du numéro 8 de Communication & Professionnalisation

Les métiers de l’information et du journalisme, pourtant sous l’égide d’une forte déontique et d’institutions en apparence plus stabilisées, sont soumis à des vecteurs d’atypies qui bousculent les parcours de professionnalisation. D’abord dans les mou­vements intra-organisationnels qui obligent parfois les professionnels de l’informa­tion à endosser des fonctions managériales voire marketing, mais également sous la force des modèles économiques en pleine crise, qui appellent une nouvelle employabi­lité des journalistes. Ces tensions génèrent diverses dynamiques d’hybridations : journaliste-relationniste, journaliste-producteur de contenu, communicateurs poli­tiques. Faisant suite au numéro Trajectoires professionnelles en communication : atypies, hybridités et temporalités (n° 7, 2018), ce numéro met en lumière les atypies et croisements spécifiques animant le secteur de l’information-communication.

Directions du numéros :

  • Dany Baillargeon (Université de Sherbrooke, Canada)
  • Alexandre Coutant (Université du Québec à Montréal, Canada)

Lire la suite

De l’atypie des parcours à un «modèle» de dircom : nouvel article du no 7 de Communication & professionnalisation

« De l’atypie des parcours à un «modèle » de dircom » s’ajoute au numéro au numéro 7 de Communication & professionnalisation intitulé « Trajectoires professionnelles en communication : atypies, hybridités et temporalités ».

cover_issue_123_fr_frDans cet article, Elise Le Moing-Maas et Jean-Claude Domenget questionnent la construction de la professionnalisation des directeurs de la communication au regard de l’originalité, de l’atypie de leur parcours. Deux axes ont retenu leur attention : la formation des directeurs de la communication et la reconnaissance de la fonction à un niveau managérial. Les auteurs présentent quatre résultats principaux. En effet, les dircoms mettent en scène leur récit de vie, lequel participe à développer une figure de dircom. Au delà d’une diversité de profils, voire de parcours atypiques, il se dégage un « modèle » de dircom, basé non sur des savoir-faire mais sur des qualités humaines communes : curiosité, engagement, pédagogie… Ce modèle se construit sur la relation au management et au directeur général plus particulièrement. De cette relation s’affirme une certaine forme de reconnaissance que les dircoms qualifient de stratégique, d’engageante… Ces qualificatifs peuvent également être appliqués aux pratiques propres à la fonction, pratiques qui se rapprochent de celles que Champy caractérise comme étant prudentielles.

Communication & professionnalisation conserve ouverts ses numéros thématiques, de sorte à recevoir de nouvelles contributions et ainsi enrichir, de façon incrémentielle, les différents thèmes. Une fois l’appel à contributions considéré comme fermé, les responsables éditoriaux closent le numéro en posant un regard rétrospectif sur les articles reçus.

AAA – La professionnalisation des pratiques autour des commentaires numériques

Appel à articles

Revue Communication & Professionnalisation no 11

La professionnalisation des pratiques autour des commentaires numériques

 Intention à soumettre avant le 15 septembre 2019 25 octobre 2019
Version complète : le 15 janvier 2020 24 février 2020
Coordination : Laurence Leveneur – Université Toulouse 1 Capitole, France; Daniel Pélissier – Université Toulouse 1 Capitole, France

Commenter une information, un produit, un programme, est aujourd’hui une activité qui s’est largement intensifiée sur internet et la gestion des commentaires est devenue une préoccupation majeure pour nombre d’organisations, publiques ou privées, et ce, quel que soit le secteur économique concerné. Leur diffusion parfois rapide peut avoir des conséquences importantes sur la réputation de ces organisations (Charest et al., 2017 ; Alcantara, 2015), qu’elles soient commerciales, publiques ou médiatiques (Leveneur, 2013 ; Mercier, Pignard-Cheynel, 2017). Le commentaire client, enfin, au-delà de ce qu’il peut enseigner sur un profil consommateur, s’inscrit dans une forme d’économie spécifique (Dorsaf, 2013) et une société du jugement (D’Almeida, 2007) qui fondent les enjeux sociaux de cette tendance et méritent d’être questionnées.

Lire la suite

AAA – Influences croisées entre pratiques et recherches en communication des organisations

homepageimage_fr_fr

Appel à articles
Revue internationale Communication & Professionnalisation no 10

Intention à soumettre avant le 15 mai 2019 3 juin 2019

Version complète : le 15 septembre 2019

Coordination : Laurent Morillon – Université de Toulouse 3, France
Marie-Eve Carignan – Université de Sherbrooke, Canada
Sylvie Alemanno – Cnam Paris, France

Dans le champ de la communication des organisations, dite aussi organisationnelle, les relations entre chercheurs et praticiens de la communication (ou communicateurs) sont qualifiées par certains auteurs de limitées et difficiles (Jeanneret et Ollivier, 2004 ; Brulois et Charpentier 2009). Gryspeerdt (2004) utilise même les termes de « césure », « clivage », « fossé » et « tension » pour les caractériser. Héritages institutionnels et sociétaux, espaces de légitimation différenciés, représentations et postures respectives, différences d’appréciation temporelle de la gestion des situations, sont autant de raisons qui peuvent expliquer cet écart.

Pourtant, que ce soit à l’initiative des uns ou des autres, communicateurs et chercheurs interagissent directement lors de rencontres, de collaborations, d’observations, d’interventions ou par la médiation de documents (revues et ouvrages scientifiques, presse spécialisée, manuels, etc.), d’organisations dédiées (par exemple l’Anvie, le Resiproc), de dispositifs de formation ou de recherche (laboratoires communs, conventions industrielles de formation par la recherche, recherches impliquées et actions, etc.) ou encore d’événements (colloques, conférences, ateliers, rencontres professionnelles, etc.).

Lire la suite

Lancement du numéro 7. Trajectoires professionnelles en communication : atypies, hybridités et temporalités

Lancement du numéro 7 de Communication & professionnalisation

Direction de numéro :
Dany Baillargeon, Université de Sherbrooke
Alexandre Coutant, Université de Sherbrooke

Lire le numéro en ligne.

Les trajectoires professionnelles dans les métiers de la communication sont notoirement connues pour être atypiques. Bien que depuis de nombreuses années, nous ayons assisté à des tentatives de standardisation dans les établissements d’enseignement et dans les associations professionnelles, souvent sous le coup d’une recherche de positionnement que d’un seul désir de rendre professionnelle la communication, les parcours professionnels des communicateurs demeurent hétérogènes. La nature fondamentalement transdisciplinaire ou pluridisciplinaire de la communication appelle des professionnels aux compétences multiples, et aux postures éthiques parfois contradictoires. Se retrouvent ainsi confrontés des praticiens provenant de spécialisations aussi diversifiées que la sociologie, le marketing, la gestion, les ressources humaines, la politique, la psychologie. Ce numéro propose d’observer les différentes temporalités professionnelles des communicateurs, les hybridités des parcours, l’(a)typie des parcours de formation et les vecteurs influant ces trajectoires.