Archives pour la catégorie Appel à articles

AAA – Le genre : quels enjeux pour la professionnalisation en communication ?

Communication et professionnalisation no 12

Appel à articles sur « le genre : quels enjeux pour la professionnalisation en communication ? »

  • Remise d’une proposition de 2 pages: 20 février 2020 
  • Remise du texte complet: 10 juin 2020

Coordination du dossier: 

  • Valérie Lépine, Univ Grenoble Alpes, Gresec
  • Josianne Millette, Université Laval, LabCMO
  • Sandrine Roginsky, UCLouvain, Lasco
Lire la suite

Prolongation de l’appel à articles no 11 « La professionnalisation des pratiques autour des commentaires numériques »

L’appel à articles pour le no 11 «La professionnalisation des pratiques autour des commentaires numériques» est prolongé :

– Intention à soumettre avant le 25 octobre 2019

– Version complète avant le 24 février 2020

AAA – La professionnalisation des pratiques autour des commentaires numériques

Appel à articles

Revue Communication & Professionnalisation no 11

La professionnalisation des pratiques autour des commentaires numériques

 Intention à soumettre avant le 15 septembre 2019 25 octobre 2019
Version complète : le 15 janvier 2020 24 février 2020
Coordination : Laurence Leveneur – Université Toulouse 1 Capitole, France; Daniel Pélissier – Université Toulouse 1 Capitole, France

Commenter une information, un produit, un programme, est aujourd’hui une activité qui s’est largement intensifiée sur internet et la gestion des commentaires est devenue une préoccupation majeure pour nombre d’organisations, publiques ou privées, et ce, quel que soit le secteur économique concerné. Leur diffusion parfois rapide peut avoir des conséquences importantes sur la réputation de ces organisations (Charest et al., 2017 ; Alcantara, 2015), qu’elles soient commerciales, publiques ou médiatiques (Leveneur, 2013 ; Mercier, Pignard-Cheynel, 2017). Le commentaire client, enfin, au-delà de ce qu’il peut enseigner sur un profil consommateur, s’inscrit dans une forme d’économie spécifique (Dorsaf, 2013) et une société du jugement (D’Almeida, 2007) qui fondent les enjeux sociaux de cette tendance et méritent d’être questionnées.

Lire la suite

AAA – Influences croisées entre pratiques et recherches en communication des organisations

homepageimage_fr_fr

Appel à articles
Revue internationale Communication & Professionnalisation no 10

Intention à soumettre avant le 15 mai 2019 3 juin 2019

Version complète : le 15 septembre 2019

Coordination : Laurent Morillon – Université de Toulouse 3, France
Marie-Eve Carignan – Université de Sherbrooke, Canada
Sylvie Alemanno – Cnam Paris, France

Dans le champ de la communication des organisations, dite aussi organisationnelle, les relations entre chercheurs et praticiens de la communication (ou communicateurs) sont qualifiées par certains auteurs de limitées et difficiles (Jeanneret et Ollivier, 2004 ; Brulois et Charpentier 2009). Gryspeerdt (2004) utilise même les termes de « césure », « clivage », « fossé » et « tension » pour les caractériser. Héritages institutionnels et sociétaux, espaces de légitimation différenciés, représentations et postures respectives, différences d’appréciation temporelle de la gestion des situations, sont autant de raisons qui peuvent expliquer cet écart.

Pourtant, que ce soit à l’initiative des uns ou des autres, communicateurs et chercheurs interagissent directement lors de rencontres, de collaborations, d’observations, d’interventions ou par la médiation de documents (revues et ouvrages scientifiques, presse spécialisée, manuels, etc.), d’organisations dédiées (par exemple l’Anvie, le Resiproc), de dispositifs de formation ou de recherche (laboratoires communs, conventions industrielles de formation par la recherche, recherches impliquées et actions, etc.) ou encore d’événements (colloques, conférences, ateliers, rencontres professionnelles, etc.).

Lire la suite

AAA – Mesurer la communication? Ce que les outils de mesure font à la professionnalisation de la communication.

Appel à contribution, no 9, 2019

Mesurer la communication ? Ce que les outils de mesure font à la professionnalisation de la communication.

La date limite pour la proposition d’articles est repoussée au 15 octobre 2018.

Ce numéro thématique entend explorer les relations qui se nouent entre formes de mesure numérique et processus de professionnalisation des communicateurs. Il s’agit par-là de contribuer aux différentes voies de recherches engagées par Communication & professionnalisation autour des dynamiques de professionnalisation des communicateurs à l’heure d’une massification des outils numériques, parmi lesquels les outils de monitoring.

Nicolas Peirot (Cimeos, Université de Bourgogne ) et Sandrine Roginsky (Lasco, Université catholique de Louvain)

Le numéro proposé sera articulé autour de trois axes :

  • Axe 1 : Interroger le concept de mesures par les SIC
  • Axe 2 : Mesures et reconnaissances professionnelles
  • Axe 3 : Nouvelles rationalités de gouvernance et de gestion

Consultez l’appel à article complet

AAA : Une approche communicationnelle de la santé au travail.

 

Appel à articles
Revue Sciences de la société, n°106, 2019

Laurent Morillon, Valérie Carayol, Sylvie Grosjean

Nouvelle date de remise des propositions : 15 avril 2018

Que ce soit sur la scène socio-professionnelle, celle des média ou encore de la recherche, les questions de la « santé au travail » sont d’actualité dans les pays occidentaux depuis les années 1990. Si la paternité institutionnelle de l’expression revient à l’Union Européenne (Aballéa, Mias, 2014), celle-ci apparaît aujourd’hui très diversement définie. D’emblée, l’association des deux termes semble paradoxale, la souffrance étant à l’origine latine du mot travail (tripalium1). Si celui-ci – qu’il soit prescrit, réalisé ou vécu – peut participer à l’accomplissement et à la construction identitaire de l’individu ainsi qu’à l’entretien de sa condition physique, il peut également être source de souffrances, d’accidents, de maladies (par exemple de cancers liés à la manipulation de produits), d’épuisements (physique, psychique, etc.) voire de décès. Or, la potentielle étude de ces effets s’avère d’autant plus difficile qu’ils sont potentiellement différés, que leurs causes sont multiples et complexes et que les liens à la morbidité sont difficiles à évaluer. Les réflexions entreprises portent alors sur l’impact sur la santé des techniques, produits, postures, conditions d’exécution de la tâche, modes d’organisation et de gestion (dont celle des « ressources humaines »), de la pénibilité physique, de l’usure des corps, de la dangerosité de l’environnement. Aujourd’hui, la santé au travail est déclinée et entreprise selon différentes entrées : Risques Psychosociaux (RPS), Troubles Musculo-Squelettiques (TMS), Qualité de Vie au Travail (QVT), etc. Là encore, les définitions divergent, centrées sur l’individu ou le collectif, visant la prévention ou la réparation, établies dans une optique d’analyse ou de législation.

A l’occasion de ce numéro de la revue Sciences de la société, nous nous proposons de contribuer à l’enrichissement des travaux en sciences humaines et sociales sur la santé au travail. Les auteurs sont invités à aborder ces questions dans une problématique info-communicationnelle ou dans une problématique qui verrait l’objet « information » ou « communication » occuper une place centrale. Ils interrogeront leur place et/ou leur rôle vis-à-vis de la santé au travail. Les réflexions et potentiels modèles théoriques proposés prendront appui de manière privilégiée sur des enquêtes de terrain. Les contributions s’inscriront prioritairement dans les sciences de l’information et de la communication mais les contributions de chercheurs d’autres disciplines (sociologie, psychosociologie du travail et des organisations…) sont les bienvenues.

Calendrier :

Nouvelle date de remise des propositions de deux pages maximum : 15 avril 2018 Sélection des propositions : 30 mai 2018
Remise de l’article intégral : 30 septembre 2018
Évaluation par le comité scientifique : 15 octobre 2018
Publication du n° 106 de la revue Sciences de la société : premier trimestre 2019

 

Appel à varia | Communication & Professionnalisation

Appel_variaCommunication & professionnalisation, anciennement les Cahiers du RESIPROC, est une revue scientifique publiant des travaux entourant les différentes dynamiques de la professionnalisation des communicateurs (communicants). Ces dynamiques peuvent être abordées selon différentes perspectives (sociologiques, éthiques, déontologiques, critiques, économiques, organisationnelles), mais également au travers des différentes pratiques professionnelles (communication interne, communication marketing, relations publiques, communication numérique, communication médiatique, communication politique, management de la communication).
Revue scientifique dont les textes publiés sont issus d’un processus d’évaluation à double insu (« double aveugle »), Communication & professionnalisation propose dans chaque numéro une section « varia ». Chercheurs, professionnels et doctorants sont invités à soumettre en tout temps des propositions traitant des enjeux de la professionnalisation des communicateurs/communicants.
Arrimés à la politique éditoriale, les textes publiés pourront, d’une part, présenter des aspects méthodologiques, théoriques ou épistémologiques relatifs à une conceptualisation des formes de professionnalisation; d’autre part, rendre compte de pratiques, d’expériences en situations concrètes, de cas exemplaires ou représentatifs d’un champ professionnel en communication. Les notes de lecture sont également bienvenues.
Les propositions soumises devront respecter les normes de présentation de la revue.
Pour soumettre un texte, consultez le site Internet du RESIPROC : resiproc.org