AAC – Colloque annuel du RESIPROC sur les parcours des communicateurs professionnels

resiproc_sign_rgb_bannic3a8re

logo-partenaire

Appel à communications
Colloque annuel du RESIPROC 2017
11 et 12 mai 2017 | Université McGill (Montréal, Canada)

La profession de communicateur : parcours atypiques et recherche de statut

La profession de communicateur ou de communicatrice n’est pas un parcours unidirectionnel. Bien que les institutions d’enseignement de même que les associations professionnelles tentent, depuis nombre d’années, d’en baliser les trajectoires (Baillargeon et al., 2013), la complexité et la transdisciplinarité traversant la fonction communication dans les organisations rendent impossible – fort heureusement pourrait-on dire – de circonscrire les contours de ce qui fait “professionnel” en communication. Journalistes se convertissant aux relations publiques ou devenant producteurs de contenus (Baillargeon et al., 2016; Bernier et al., 2005); mathmen constituant les nouveaux communicateurs à l’aune du big data (Couldry et Turow, 2014; Messinger, 2014); responsables des RH endossant la fonction de communicateur interne (Talal, 2013), sans compter les croisements entre politique, marketing et communication (Kugler, 2006 ; Stenger, 2012) : autant d’indices que cette profession “échappe inévitablement à toute maîtrise systématique” (Champy, 2009, p. 84). Ainsi, l’observation de la polysémie et de l’équivocité des titres d’emploi (David and Motulsky, 2010; de la Broise, 2013), les fréquents amalgames professionnels et bifurcations floutant les frontières, les dynamiques d’entrée et sortie dans la profession, le foisonnement de formations “en communication” au courant de la vie témoignent de cette recherche constante de légitimation. Ce colloque international, organisé par le Réseau international sur la professionnalisation des communicateurs (RESIPROC), propose donc d’observer et d’interroger l’atypie du parcours professionnel en communication de sorte à en révéler les enjeux, les impacts sur la pratique effective de même que les tensions qu’elle engendre chez les praticiennes et praticiens, les associations et les milieux de formation. De plus, sept ans après la Grande enquête : vers une meilleure connaissance des pratiques en communication dans les organisations canadiennes (David & Motulsky, 2011), qui avait donné le coup d’envoi à la mise sur pied du RESIPROC, ce colloque sera l’occasion de présenter la deuxième édition de cette grande enquête menée auprès de plus de 700 professionnels de l’industrie.

Mettant en relation enseignants-chercheurs, étudiants, professionnels et représentants associatifs, ce colloque sera l’occasion:

  • de faire un état des lieux sur les différentes formes d’hybridations professionnelles et les enjeux qu’elles supposent en matière de tensions dans les organisations et de limites dans les savoirs communs essentiels à la pratique (Shelby, 1993);
  • d’explorer les rationalités déontologiques, économiques, éthiques, politiques, sociotechniques derrière cette atypie (Coutant et Domenget, 2016; Maas et al., 2017);
  • d’interroger les formes et les orientations des formations, qu’elles soient inscrites au sein des établissements d’enseignement ou non, au regard de cette atypie (de la Broise et Morillon, 2014).

À travers ces thèmes, chercheurs, enseignants, étudiants-chercheurs et professionnels de l’espace francophone (Canada, Belgique, France, Maroc) pourront jeter un regard plus avisé sur une profession constamment en quête de légitimation, proposer des pistes de réflexion sur la question de l’adéquation entre l’enseignement et la pratique qui fait récursivement surface (Champy, 2009; Lepine & David, 2014; Broyles & Slater, 2014; Neill & Schauster, 2015) tout en soulevant les défis pour les professionnels, novices comme expérimentés, de cette atypie. Il offrira une focale à la fois micro (vécu et parcours des individus), et macro entourant les enjeux sociologiques (structuration de la formation, légitimations associatives, « déterminismes » socioéconomiques et technologiques) de la pratique professionnelle en communication.

Plus encore, nous souhaitons décloisonner la recherche universitaire et poursuivre le dialogue entre praticiens et chercheurs, entamé depuis cinq ans par le RESIPROC, par des échanges et la mise en place de partenariats pour mieux prendre acte de ces enjeux. Le colloque se terminera par une table ronde avec des professionnels de l’industrie des communications avec pour thème : « La redéfinition de la communication stratégique : points de rencontre entre relations publiques, affaires publiques et communication marketing? »

Format

Le colloque se tiendra  à l’occasion du 85e congrès de l’ACFAS, qui se déroulera à l’Université McGill à Montréal (Canada). Organisées en thème, les plénières comporteront chacune de trois à quatre panélistes. Chaque conférence durera 15 minutes, suivie d’une période d’échanges.

Sont attendues des analyses réflexives fondées sur des recherches empiriques récentes et achevées, des analyses de pratiques professionnelles en communication (témoignages de pratiques et réflexions sur les conditions de l’action, les justifications de l’action et les conséquences sur l’action).

Les meilleures propositions pourront être publiées dans la revue Communication & professionnalisation dont la sortie est prévue en 2018 afin d’en diffuser plus largement les réflexions.

Calendrier

  • Réception des propositions : 3 février 2017
  • Réponse aux auteurs : 21 février 2017
  • Confirmation du programme officiel : Mars 2017
  • Envoi par les auteurs de leur communication : 22 avril 2017
  • Date du colloque : 11 mai 2017 et 12 mai 2017

Processus de soumission et critères de sélection

Les propositions de communication doivent être envoyées par courriel, en format Word (.doc) ou PDF à dany.baillargeon@usherbrooke.ca, coutant.alexandre@uqam.ca et marc.d.david@usherbrooke.ca et avant le 3 février 2017 et tiendront compte des éléments suivants :

  • le nom des auteurs et co-auteurs avec les renseignements d’affiliation (prénom, nom, statut, institution) de même qu’une courte notice biographique pour chacun;
  • les coordonnées des auteurs et co-auteurs (adresses, courriel, téléphone, etc.);
  • un titre de 160 caractères maximum, espaces comprises;
  • une liste de cinq mots clés;
  • un résumé d’environ 3000 caractères, espaces comprises, comprenant une bibliographie (maximum une page).

Les propositions de communication feront l’objet d’une évaluation à double insu («double aveugle») par les membres du comité scientifique composé de professeurs et de chercheurs d’universités belges, canadiennes, françaises et américaines. Les critères de sélection seront les suivants :

  • pertinence du contenu par rapport au thème de l’appel     /8
  • originalité de la contribution   /5
  • pertinence des démarches théorique et méthodologique   /5
  • qualité rédactionnelle      /2

Comité scientifique

  • Vincent Brulois Université – Paris 13 – Sorbonne Paris Cité (France)
  • Marie-Eve Carignan – Université de Sherbrooke (Canada)
  • Andrea Catellani – Université Catholique de Louvain (Belgique)
  • Anne-Marie Cotton – Arteveldehogeschool (Belgique)
  • Pénélope Daignault – Université Laval (Canada)
  • Patrice de la Broise – Université Lille 3 Charles de Gaulle (France)
  • Jean-Claude Domenget – Université de Franche-Comté (France)
  • Amaia Errecart – Université Paris 13 – Sorbonne Paris Cité (France)
  • Carole Groleau – Université de Montréal (Canada)
  • François Lambotte – Université Catholique de Louvain (Belgique)
  • André A. Lafrance – Université de Montréal (Canada)
  • Valérie Lépine – Université Grenoble Alpes, Gresec (France)
  • Dominique Meunier – Université de Montréal (Canada)
  • Jacques Piette – Université de Sherbrooke (Canada)
  • Sylvain Rocheleau – Université de Sherbrooke (Canada)
  • Sandrine Roginsky – Université Catholique de Louvain (Belgique)
  • Nadine Vincent – Université de Sherbrooke (Canada)

 À propos du Resiproc

Le réseau international sur la professionnalisation des communicateurs (RESIPROC) a pour objectif d’associer des professionnels de la communication, qu’ils viennent du monde de l’entreprise ou de l’enseignement et de la recherche, dans un projet d’étude de la professionnalisation aux métiers et fonctions de la communication. Regroupant chercheurs et praticiens issus de plusieurs pays de la Francophonie, le RESIPROC a été constitué afin de comprendre les évolutions des pratiques en communication, d’interroger le rôle des formations universitaires en communication, de renforcer le dialogue entre les communautés professionnelles et universitaires et, in fine, de définir ce qu’il faut entendre par professionnalisation en et de la communication.

Références citées

Baillargeon, D., Brulois, V., Coyette, C., David, M. D., Lambotte, F. et Lépine, V. (2013). Figures et dynamiques de la professionnalisation des communicateurs. Un miroir tendu aux associations en Belgique, en France et Canada. In D. Baillargeon et M. D. David (Eds.), La professionnalisation des communicateurs. Dynamiques, tensions et vecteurs (Vol. 1, pp. 12-32). Louvain-la-Neuve: Presses Universitaires de Louvain.

Baillargeon, D., Coutant, A., Carignan, M.-E., Dionne, E. et Tourigny, M. (2016, mai). Confrontations et convergences éthiques entre marketing et information autour de la publicité native. Actes du colloque Les questions d’éthique et de déontologie dans la professionnalisation des communicants, LARLANCO – l’Université Ibn Zohr et MIGRINTER (CNRS- UMR 7301) et l’Université de Poitiers, Agadir, Maroc.

Bernier, M.-F., Demers, F., Lavigne, A., Moumouni, C. et Watine, T. (2005). Pratiques novatrices en communication publique. Journalisme, relations publiques et publicité. Québec: Presses de l’Université Laval.

Broyles, S. & Slater, J. (2014). Big Thinking about Teaching Advertising. Journal of Advertising Education, 18(2), 46-50.

Champy, F. (2009). La sociologie des professions. Paris: Presses universitaires de France.

Couldry, N. et Turow, J. (2014). Advertising, Big Data and the Clearance of the Public Realm: Marketers’ New Approaches to the Content Subsidy. International Journal of Communication, 8(17). http://ijoc.org/index.php/ijoc/article/view/2166

Coutant, A. & Domenget, J.-C. (Eds.). (2016). Le communicateur bousculé par le numérique. Quelles compétences à transmettre ?, Cahiers du RESIPROC (Vol. 3). Louvain-la-Neuve: Presses universitaires de Louvain.

David, M. D. & Motulsky, B. (2010). La grande enquête : vers une meilleure connaissance des pratiques en communication dans les organisations canadiennes. Récupéré à http://www.crp.uqam.ca/pages/docs/centres/Resultats_GE_2011.pdf

de la Broise, P. (2013). La lutte pour la reconnaissance? Codes, chartes, référentiels et autres manifestes de professionnels français de la communication. In D. Baillargeon & M. D. David (Eds.), La professionnalisation des communicateurs. Dynamiques, tensions et vecteurs, Cahiers du RESIPROC, vol. 1. Louvain-la-Neuve: Presses Universitaires de Louvain.

de la Broise, P. et Morillon, L. (2014). Des pratiques aux formations professionnelles, les liaisons dangereuses du marketing et de la communication. In V. Lépine, C. Millet-Fournier et M. Martin-Juchat (Eds.), Acteurs de la communication des entreprises et organisations : pratiques et perspectives (pp. 165-180). Grenoble, France: Presses universitaires de Grenoble.

Lépine, V. & David, M. D. (Eds.). (2014). Pratiques et réflexions autour des dispositifs d’apprentissage et de formation des communicateurs, Cahiers du RESIPROC (Vol. 2). Louvain-la-Neuve: Presses universitaires de Louvain.

Maas, E., Domenget, J.-C. & Catellani, A. (2017). Les questions d’éthique et déontologiques dans la professionnalisation des communicants. Communication & professionnalisation, vol. 5.  Louvain-la-Neuve: Presses Universitaires de Louvain.

Messinger, B. (2014). From Mad Men to Math Men. Récupéré à https://www.ama.org/publications/MarketingInsights/Pages/from-mad-men-to-math-men.aspx

Neill, M. S. & Schauster, E. (2015). Gaps in Advertising and Public Relations Education: Perspectives of Agency Leaders. Journal of Advertising Education, 19(2), 5-17.

Shelby, A. N. (1993). Organizational, Business, Management, and Corporate Communication: An Analysis of Boundaries and Relationships. Journal of Business Communication, 30(3), 241 – 267.

TALAL, M. (2013). Add Value to Internal Communication through Human Resources Management. Valahian Journal Of Economic Studies, 4 (4), 21-30.

Advertisements

Une réflexion au sujet de « AAC – Colloque annuel du RESIPROC sur les parcours des communicateurs professionnels »

  1. Ping : AAA – Trajectoires professionnelles en communication : atypies, hybridités et temporalités | Réseau international sur la professionalisation des communicateurs (RESIPROC)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s