Dynamiques de professionnalisation en communication : entre ruptures et continuités, prescription et émancipation | 2016 | No 4

29303100694300lDirection du numéro : Vincent Brulois, Marie-Ève Carignan, Marc D. David, Amaia Errecart

L’expansion et la segmentation des métiers de l’information et de la communication au sein des milieux professionnels, ces dernières années, ainsi que la multiplication de formations liées à la communication, sous toutes ses formes, rendent compte d’une dynamique de professionnalisation du secteur. Si cette dynamique est reconnue par les praticiens eux-mêmes, la difficulté à délimiter une expertise propre et des pratiques reconnues et légitimes persiste. Comment, en effet, départager le professionnel du praticien amateur ? Comment les communicateurs peuvent-ils faire valoir leur professionnalisme ? Comment peuvent-ils développer une identité de métier spécifique et comment définir celle-ci ? Dans quelle mesure le praticien peut-il exister professionnellement dans un monde de plus en plus communicant si son identité apparaît floue ou fragile ? Ce nouveau numéro vise à identifier les évolutions en cours dans le champ de la communication en entreprise et à analyser la posture des praticiens face à elles.

Acheter ce numéro

Lire la suite

Publicités

La professionnalisation des communicateurs. Dynamiques, tensions et vecteurs | 2013 | No 1

29303100788230lDirection de numéro : Dany Baillargeon, Marc D. David

Ce premier cahier du RESIPROC sonde les dynamiques de légitimation impulsées par les associations professionnelles, les impacts de la reddition de compte et de l’efficacité de la communication sur l’éthique du professionnel. Des positions inspirantes, appuyées sur les réalités des professionnels de la communication. Des analyses critiques, scrutant les forces et les mouvements qui participent à construire le professionnel de la communication. Ce premier cahier du RESIPROC sonde ce qui semble « faire professionnel » : dynamiques de légitimation impulsées par les associations professionnelles, impacts de la reddition de compte et de l’efficacité de la communication sur l’éthique du professionnel, tensions entre l’individu communicant et le communicateur technicisé. Par la même occasion, des questions sont soulevées sur l’apport de la formation et les façons de transmettre savoir, savoir-faire et savoir-être professionnels.

Acheter ce numéro

Lire la suite

Pratiques et réflexions autour des dispositifs d’apprentissage et de formation des communicateurs | 2014 | No 2

29303100660830LDirection de numéro : Valérie Lépine, Marc D. David

Cette seconde édition des Cahiers du RESIPROC est consacrée aux enjeux, aux modalités d’apprentissage et aux conséquences de la formation des communicateurs. La dispersion en de nombreux domaines ou activités des métiers de la communication invite à réinterroger le socle des compétences communes et des compétences spécialisées nécessaires à l’exercice de ces métiers. Ce numéro invite à penser l’articulation, dans un domaine particulièrement exposé à des évolutions incessantes, entre pratiques professionnelles et formation en communication.

Acheter ce numéro

Lire la suite

Le communicateur bousculé par le numérique. Quelles compétences à transmettre ? | 2016 | No 3

29303100328080lDirection de numéro : Alexandre Coutant, Jean-Claude Domenget

Cette troisième livraison des Cahiers du RESIPROC invite à renouveler l’approche des métiers du communicateur face à l’essor conjoint du numérique et d’Internet. Elle vise à répondre à un ensemble de questions en apparence simples : un communicateur numérique est-il différent d’un communicateur classique ? Les formations en communication doivent-elles être repensées ? De nouvelles compétences viennent-elles s’ajouter ou se substituer à celles traditionnellement attendues d’un communicateur ? Est-il plus pertinent de qualifier ces métiers par le support qu’ils emploient ou la finalité de communication demeure-t-elle primordiale ? Dans un premier temps, les textes rassemblés analysent comment le communicateur se trouve bousculé par le numérique et dans un second soulèvent la question des compétences à transmettre.

Acheter ce numéro

Lire la suite

Deuxième étude sur les pratiques professionnelles en communication au Canada

tudeMarc D. David, Bernard Motulsky, Marie-Eve Carignan, Alexandre Coutant, Nadège Broustau, membres actifs du RESIPROC, lancent la deuxième étude sur les pratiques professionnelles en communication au Canada.

Les professionnelles et professionnels de la communication sont invités à participer à la deuxième édition de l’étude sur les pratiques professionnelles de communications au Canada. Cette étude inédite permettra de mettre à jour et de modéliser les différentes pratiques professionnelles en communication au sein des entreprises et organismes canadiens.

Les participants contribueront ainsi, par leurs réponses, à l’avancement des connaissances scientifiques dans le domaine des pratiques professionnelles en communication. Des résultats de cette recherche seront par la suite diffusés au sein de l’industrie des communications et du marketing. Les réponses à ce questionnaire resteront totalement anonymes et strictement confidentielles.

Le questionnaire ne devrait pas prendre plus de 10 minutes à remplir.

Pour toute question concernant ce sondage vous pouvez joindre :

Marc D. David, professeur
+1-819-821-8000, p. 61317
info.recherche.flsh@usherbrooke.ca

Cette étude fait suite à la première Grande enquête sur les pratiques généralement admises en communication, qui avait donné le coup d’envoi aux activités du RESIPROC, en mai 2011.

Programme du colloque annuel 2017 du RESIPROC

BandeauInternetLe programme du colloque annuel du RESIPROC «La profession de communicateur : parcours atypiques et recherche de statut», qui se tiendra les 11 et 12 mai 2017 à l’Université McGill (Montréal, Canada), est maintenant disponible sur le site de l’ACFAS.

Mettant en relation enseignants-chercheurs, étudiants, professionnels et représentants associatifs, ce colloque sera l’occasion:

  • de faire un état des lieux sur les différentes formes d’hybridations professionnelles et les enjeux qu’elles supposent en matière de tensions dans les organisations et de limites dans les savoirs communs essentiels à la pratique (Shelby, 1993);
  • d’explorer les rationalités déontologiques, économiques, éthiques, politiques, sociotechniques derrière cette atypie (Coutant et Domenget, 2016; Maas et al., 2017);
  • d’interroger les formes et les orientations des formations, qu’elles soient inscrites au sein des établissements d’enseignement ou non, au regard de cette atypie (de la Broise et Morillon, 2014).

À travers ces thèmes, chercheurs, enseignants, étudiants-chercheurs et professionnels de l’espace francophone (Canada, Belgique, France, Maroc) pourront jeter un regard plus avisé sur une profession constamment en quête de légitimation, proposer des pistes de réflexion sur la question de l’adéquation entre l’enseignement et la pratique qui fait récursivement surface (Champy, 2009; Lepine & David, 2014; Broyles & Slater, 2014; Neill & Schauster, 2015) tout en soulevant les défis pour les professionnels, novices comme expérimentés, de cette atypie. Il offrira une focale à la fois micro (vécu et parcours des individus), et macro entourant les enjeux sociologiques (structuration de la formation, légitimations associatives, « déterminismes » socioéconomiques et technologiques) de la pratique professionnelle en communication.

Plus encore, nous souhaitons décloisonner la recherche universitaire et poursuivre le dialogue entre praticiens et chercheurs, entamé depuis cinq ans par le RESIPROC, par des échanges et la mise en place de partenariats pour mieux prendre acte de ces enjeux. Le colloque se terminera par une table ronde avec des professionnels de l’industrie des communications avec pour thème : « La redéfinition de la communication stratégique : points de rencontre entre relations publiques, affaires publiques et communication marketing? »

 

Appels à communication émanant de membres du RESIPROC

Plusieurs membres du RESIPROC participent à des appels à communication, que nous partageons ici.

AAC / Explorer la nature paradoxale des organisations hybrides

Les organisations hybrides sont mues par des valeurs, des idéaux et des mécanismes hétérogènes qui produisent des tensions qui les fragilisent.  À partir d’un dialogue entre professionnels et chercheurs, ce colloque explore les approches, méthodes, concepts et pratiques permettant de rendre compte de ces tensions et de la manière dont elles constituent l’hybridation organisationnelle.

Date limite d’envoi des communications : 10 février 2017.


AAC / Communiquer (sur) la radicalité

La radicalité politique – objet de nombreuses études en sociologie de l’action collective, mais aussi en philosophie – constitue un terrain d’enquête particulièrement fertile au regard de la variété des corpus qu’elle nourrit et des mobilisations qu’elle porte à gauche comme à droite. Lieu travaillé par des luttes symboliques visant la définition de la réalité (que celle-ci soit sociale, historique ou empirique), la parole radicale ressemble à cette « arène en réduction » dont parle Mikhaïl Bakhtine (1977 [1929] : 67). Une arène où s’illustrent, s’entrecroisent et s’affrontent visions du monde, idées, projets et dynamiques contradictoires. Ceci dit, malgré l’intérêt du terrain, les recherches dédiées à la radicalité, en communication politique comme en sciences du langage, n’en restent pas moins marginales. C’est à ce vide (au moins relatif) qu’entend répondre la présente journée d’étude en réunissant chercheurs pluridisciplinaires, professionnels et praticiens de la communication publique et politique.

Date limite d’envoi des communications : 15 février 2017