Archives pour la catégorie Travaux des membres

[Extension] AAA : Créativité et organisation : une tension communicationnelle

Deux membres du RESIPROC, Dany Baillargeon et Alexandre Coutant, lancent un appel à article :

Créativité et organisation : une tension communicationnelle

Nouvelle date limite de réception des propositions :
31 janvier 2017

 Nombre d’auteurs ont abordé la relation organisation et créativité du point de vue de la gestion de l’innovation (Auger, 2009 ; Hauch, 2002 ; King, 1990 ; Paris, 2007), du climat ou, encore, des conditions facilitatrices (Amabile et al., 1996). Plusieurs ont investi le champ des industries créatives et de la sociopolitique de la créativité et de l’innovation, tentant de repérer les conditions socioéconomiques produisant des externalités créatives (Delgado, Porter et Stern, 2010 ; Florida, 2003 ; Hutton, 2006 ; Simon, 2009).

 Toutefois, la dimension communicationnelle est souvent occultée, comme si les fonctions et les structures se vivaient hors des interactions et des relations (Trujillo, 1983).

 Ainsi, quel rôle joue la communication organisationnelle dans sa dissémination, sa légitimation ou, à l’inverse, son inhibition ? Comment, d’un point de vue communicationnel, performe-t-on ou incarne-t-on la créativité au sein des organisations (Cooren, 2010 ; Gaertner, 2010), et comment se transmettent et se débattent les différentes idéologies de la créativité (Baillargeon, 2014 ; Hackley et Kover, 2007) entre les corps de métiers (Drazin, 1990, Drazin et al., 1999 ; Hirschman, 1989), malgré l’apparente incommunicabilité de la nature même de la création (Paris, 2010). Ainsi, nous proposons d’encourager l’étude de la créativité en interrogeant le caractère constitutif ou organisant des tensions, des performances et des discours faits au nom de cette créativité.

Pour plus de détails sur les modalités de proposition, les axes à développer, consultez l’appel à communication à l’adresse suivante : http://communiquer.revues.org/1839

Publicités

AAA : Créativité et organisation : une tension communicationnelle

Deux membres du RESIPROC, Dany Baillargeon et Alexandre Coutant, lancent un appel à article :

Créativité et organisation : une tension communicationnelle

Date limite de réception des propositions : 15 décembre 2016

 Nombre d’auteurs ont abordé la relation organisation et créativité du point de vue de la gestion de l’innovation (Auger, 2009 ; Hauch, 2002 ; King, 1990 ; Paris, 2007), du climat ou, encore, des conditions facilitatrices (Amabile et al., 1996). Plusieurs ont investi le champ des industries créatives et de la sociopolitique de la créativité et de l’innovation, tentant de repérer les conditions socioéconomiques produisant des externalités créatives (Delgado, Porter et Stern, 2010 ; Florida, 2003 ; Hutton, 2006 ; Simon, 2009).

 Toutefois, la dimension communicationnelle est souvent occultée, comme si les fonctions et les structures se vivaient hors des interactions et des relations (Trujillo, 1983).

 Ainsi, quel rôle joue la communication organisationnelle dans sa dissémination, sa légitimation ou, à l’inverse, son inhibition ? Comment, d’un point de vue communicationnel, performe-t-on ou incarne-t-on la créativité au sein des organisations (Cooren, 2010 ; Gaertner, 2010), et comment se transmettent et se débattent les différentes idéologies de la créativité (Baillargeon, 2014 ; Hackley et Kover, 2007) entre les corps de métiers (Drazin, 1990, Drazin et al., 1999 ; Hirschman, 1989), malgré l’apparente incommunicabilité de la nature même de la création (Paris, 2010). Ainsi, nous proposons d’encourager l’étude de la créativité en interrogeant le caractère constitutif ou organisant des tensions, des performances et des discours faits au nom de cette créativité.

Pour plus de détails sur les modalités de proposition, les axes à développer, consultez l’appel à communication à l’adresse suivante : http://communiquer.revues.org/1839

Mise en ligne du numéro thématique de la revue Communication (vol. 33/2) sur « Les publics imaginés et réels des professionnels d’internet »

Nous sommes heureux d’annoncer la mise en ligne du numéro thématique (volume 33/2) de la revue Communication, portant sur « Les publics imaginés et réels des professionnels d’internet ». Il est disponible en libre accès à l’adresse suivante : https://communication.revues.org/5692

Ce numéro est constitué d’1 présentation, de 15 articles, d’1 article hors thème, de 11 notes de recherche et de 43 notes de lecture.
Dans une cohérence d’ensemble, les quinze textes abordent des sujets intéressant directement les thématiques du RESIPROC :

  • La conversion de l’usager de Facebook en prescripteur pour ses pairs
  • Les publics en ligne imaginés par les professionnels de la politique
  • La perception des joueurs par les concepteurs de jeux vidéo
  • La mobilisation de la figure du blogueur dans une émission télévisée
  • Les imaginaires de la science 2.0 et la figure du chercheur qu’elle sous-tend
  • Le fake comme démarche d’inscription de l’internaute au sein du dispositif sociotechnique
  • La construction de l’opinion en ligne à travers le marketing délibératif
  • La relation d’autorité des journalistes envers leurs abonnés sur Twitter
  • La récupération des contributions d’internautes créatifs à travers des plateformes co-créatives
  • La construction d’une figure du spectateur-actant dans la conception d’un documentaire interactif
  • Les traces de préfiguration d’un lecteur dans la presse en ligne
  • L’héritage de la télématique dans les représentations de l’usager
  • Les figures du public mises de l’avant par les professionnels de l’e-réputation auprès des organisations
  • La mise au travail des clients à travers la notion de communauté de marque dans le secteur de la téléphonie mobile
  • Le passage de la figure du public à la figure du consommateur dans l’industrie des médias

Nous espérons que vous trouverez autant d’intérêt à leur lecture que nous avons éprouvé de plaisir à coordonner ce numéro.
Au plaisir d’échanger à cette occasion.
Pour les coordinateurs : Henri Assogba (Université Laval), Alexandre Coutant (Université du Québec à Montréal), Jean-Claude Domenget (Université de Franche-Comté) et Guillaume Latzko-Toth (Université Laval)

Compte rendu de «Communication en entreprise : chacun cherche sa voie»

sopr_030_l204Aurélie Dirickx offre un compte rendu de Communication en entreprise : chacun cherche sa voie, numéro de Sociologies pratiques piloté par Vincent Brulois, chercheur actif au sein du RESIPROC, et Philippe Robert-Tanguy.

«Ce numéro de Sociologies pratiques regroupe l’essentiel des clés de lecture sur les enjeux auxquels la communication en entreprise doit répondre. Les nouvelles formes d’organisation du travail et les structures en réseau adoptées par certaines entreprises transforment la nature des relations entre salariés et modifient en profondeur la manière de réaliser leur travail. Il faut aujourd’hui communiquer pour travailler, selon Vincent Brulois et Philippe Robert-Tanguy. Ces deux auteurs, qui ouvrent le présent dossier, constatent par ailleurs un fort besoin d’autonomie et d’expression du salarié qui souhaite être reconnu en tant qu’interlocuteur dans l’entreprise. La direction comprend quant à elle la nécessité de se rapprocher de ses collaborateurs et de mieux saisir les réalités issues des pratiques de terrain. […] L’un des points centraux auxquels s’attache l’ensemble des auteurs concerne l’importance de créer des conditions de dialogue permettant d’impliquer les salariés dans la vie de l’entreprise et de les rendre acteurs de l’organisation. »

L’urgence d’un nouveau contrat social

Un nouveau billet d’un membre du RESIPROC.

Le blog de Jean-Marie Charpentier

Dans toutes les analyses suite au scrutin des Régionales, il y a un grand absent : l’entreprise.

Comme si elle n’était pas concernée par ce qui nous arrive collectivement. Le niveau atteint par le Front national interroge certes au premier chef toute la classe politique et ses pratiques hors sol dans un moment de « grande transformation » de la société qui laisse de coté des millions de personnes. Mais cela va bien au-delà. Toutes les composantes de la société civile sont en vérité interpellées, car ce vote en dit long sur un lien social qui n’a cessé de se déliter ces dernières années. Nous sommes en manque d’un contrat social. Et l’entreprise ne saurait être exonérée de ses responsabilités dans cette grande panne française. Elle a des dimensions proprement politiques, mais ses composantes économiques et sociales sautent aux yeux.   Toute une France souffre d’être abandonnée, délaissée. Délaissée par des choix, des arbitrages, des orientations arrêtés…

Voir l’article original 473 mots de plus

Parution du livre « La communication transparente. L’impératif de la transparence dans le discours des organisations. »

Bernard Dagenais et Amaia Errecart, collaborateurs du RESIPROC, signent deux chapitres dans ce nouvelle ouvrage consacré à l’impératif de transparence pesant sur les organisations.

Résumé :

La communication transparente.

La communication transparente. L’impératif de la transparence dans le discours des organisations. 

« La notion de transparence pénètre largement la construction comme la circulation des objets et des pratiques signifiantes de nos sociétés. De ce foisonnement de « transparence » dans plusieurs domaines (politique, économique, social, culturel), ce volume considère d’abord ce qui concerne les organisations et leur communication. L’organisation, qu’elle soit marchande, non marchande, politique ou publique, doit rendre poreux et transparents ses frontières et ses non-dits, dans l’objectif espéré de garantir la confiance de ses parties prenantes externes et internes.

Ce volume explore différentes manifestations et variantes de cet impératif de transparence en communication organisationnelle, en proposant des analyses d’auteurs scientifiques et professionnels de divers pays et continents. Cette notion est analysée comme objet de discours (communication sur la transparence) et comme processus (la transparence de la communication), en mobilisant des approches et concepts multiples afin d’offrir des clés de lecture innovantes d’un phénomène complexe. »

L’ouvrage est offert sur le site des Presses universitaires de Louvain.

Vers une politique de communication interne socialement responsable en période de restructuration

François Lambotte et Christine Donjean lancent la brochure Vers une politique de communication interne socialement responsable en période de restructuration. 

Vers une politique de communication interne socialement responsable en période de restructuration

Vers une politique de communication interne socialement responsable en période de restructuration

Ce guide fait suite à la publication en 2012 d’un rapport réalisé à la demande du SPF Emploi,Travail et Concertation sociale,soucieux d’explorer les pratiques de communication des organisations en période de changement et de restructuration. L’objectif était de détecter les pratiques de communication les plus adaptées et les plus respectueuses du bien-être des travailleurs en période de restructuration,de com- prendre les processus mis en œuvre,de les analyser pour produire des conclusions qui permettent d’outiller les organisations confrontées aux changements à impact social.

La brochure est disponible à cette adresse.