Archives du mot-clé communication européenne expérimentale

AAA – La question européenne dans les organisations

Nadège Broustau, Université libre de Bruxelles, ReSIC et membre du RESIPROC et sa collègue Marie-Hélène Hermand, Université Bordeaux Montaigne, lancent un appel à articles pour le numéro 57 de Communication & Organisation

  • Envoi des propositions selon les consignes de rédaction : 15 septembre 2019
  • Remise de l’article intégral : 9 décembre 2019

Étant entendu que la communication ne peut tenir lieu de projet politique européen mais qu’elle contribue à faire éclater au grand jour l’absence de projet politique (crise des migrants, injustices sociales, crise grecque, Brexit, crise italienne, nomination aux postes-clés de l’UE…), ce numéro propose de faire un point sur « les » communications européennes en cette période d’évaluation du programme « L’Europe pour les citoyens » (2014-2020) qui vise à « encourager une participation civique responsable et démocratique et le sentiment d’appartenance à l’Union européenne »[1]. D’un côté, il s’agit d’identifier différentes manières dont « l’Europe » se communique, non seulement par le canal des institutions communautaires mais aussi par le canal d’organisations de natures très diverses (institutions, entreprises, associations, syndicats, médias) qui exploitent ou déclinent le thème européen en fonction de leurs intérêts propres. Ceci invite à comprendre, dans des contextes spécifiques, ce que recouvrent les termes de la communication européenne pour les différents acteurs impliqués. D’un autre côté, il s’agit de déceler les possibilités consenties au citoyen de s’exprimer au sein de dispositifs de communication européenne plus ou moins ouverts à sa participation ou, au contraire, d’identifier les discours et les pratiques qui entraînent son exclusion. Ceci implique de repérer les occasions, saisies ou délaissées, de la prise de parole citoyenne à l’égard du thème européen.

Publicités